Mardi, 13 Novembre, 2018

L'Ordre des médecins va en cassation — Professeur Joyeux

Marie-Paule Arceneaux | 30 Juin, 2018, 01:24

Mercredi midi, dans le journal du Magazine de la santé, le docteur et animateur de France 5 a évoqué froidement l'annulation de la radiation de l'Ordre des médecins du Professeur Henri Joyeux.

"Ainsi donc Henri Joyeux pourra continuer son oeuvre destructrice". Une décision qui a excédé Michel Cymes. Mercredi 27 juin, le médecin et présentateur du magazine de la santé Michel Cymes a adressé une mise en garde doublée d'un rappel à l'ordre au cancérologue retraité. Et là, il faut bien tirer un gros coup de chapeau au professeur Henri Joyeux. "Les six Académies, dans leur devoir de protection de la santé des populations, déclarent solennellement que la liberté d'expression a des limites et qu'elle n'excuse en rien les allégations irresponsables de certains professionnels de santé " peut-on lire. "Vous aviez raison", a d'abord ironisé l'animateur et médecin. (...) Une victoire qui va vous permettre d'instiller le poison du doute dans l'esprit de parents qui se disent que puisque vous avez été blanchi, c'est bien que les vaccins sont dangereux.

Il a poursuivi en épinglant les "pseudo-médecins" pour qui le professeur est un modèle. "Au nom de la déontologie et de son engagement plein et entier en faveur de la vaccination, le Conseil national de l'Ordre des médecins (.) introduit un pourvoi en cassation devant le Conseil d'État", écrit-il.

"J'ai pitié de ceux qui m'ont accusé". Mais le conseil départemental de l'Hérault avait fait appel de cette radiation, ce qui en avait suspendu les effets. "Les laboratoires pharmaceutiques ont essayé de me détruire". Mardi, ce dernier a obtenu l'annulation en appel de sa radiation de l'Ordre des médecins pour avoir mis en place des pétitions et mené un combat contre les vaccins.

Et de conclure: "J'espère pour vous et vos amis que si, dans quelques mois ou quelques années, un enfant venait à mourir des suites d'une infection, parce que ses parents avaient refusé un vaccin à la suite de vos pétitions, ou de vos interventions dans les médias, j'espère que les parents se sentant responsables ne vous demanderont pas de rendre des comptes, parce qu'être médecin, Monsieur Joyeux, c'est être responsable". En première instance, le 8 juillet 2016, le professeur montpelliérain avait été radié par la chambre disciplinaire du Languedoc-Roussillon.