Mardi, 14 Août, 2018

Les raffineries seront bloquées dès le 10 juin — Carburant

Pénurie d'essence: des dépôts bloqués des stations-service à sec Les agriculteurs vont bloquer la raffinerie de La Mède à partir de dimanche
Napoleon Lievremont | 12 Juin, 2018, 01:56

", est le slogan que les agriculteurs en colère rappellent dans leurs tweets".

La raffinerie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) sera tenue dans un premier temps par les agriculteurs de Seine-Maritime qui seront relayés par les agriculteurs de la Manche et de l'Orne. Les agriculteurs appellent à bloquer les raffineries et les dépôts de carburants. On ne bloque que les camions de carburant Total qui veulent entrer ou sortir.

"Nous allons nous engager à l'échelle européenne à plafonner (.) en prenant les totaux de l'année 2017, le volume d'importation d'huile pour la diminuer petit à petit, sur une pente dans les prochaines années", a-t-il dit sur Europe 1. Les 9 autres sites visés sont des dépôts de carburant à Dunkerque (Nord), Grigny (Essonne), Coignières (Yvelines), Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Vatry (Marne), Strasbourg, Cournon (Puy-de-Dôme), Lyon et Toulouse. Néanmoins, pas d'inquiétude, ce blocage est censé ne durer que 3 jours.

"Ce que nous demandons au gouvernement, c'est qu'avant l'application de toute nouvelle norme, le Corena [Comité de rénovation des normes en agriculture] puisse faire une expertise économique et sociale", a indiqué le porte-parole de la FNSEA. Par ailleurs, l'huile de palme est un produit hautement controversé car accusé de favoriser la déforestation en Asie du Sud-Est.

" Nous sommes là pour que le gouvernement comprenne l'exaspération". Une concurrence redoutée par les producteurs de colza français.

Damien Greffin, le président de la FDSEA Île-de-France, est sur la même ligne: "On peut imposer des normes aux agriculteurs en France, mais il faut aussi les imposer aux produits qu'on est capable d'importer". Mais lundi, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a prévenu que le gouvernement "ne reviendra (it) pas" sur l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme.

"Sachez qu'aujourd'hui 50% des biocarburants consommés en France sont déjà importés (.) Et dans ces 50%, on est parfois sur des taux à 75% d'huile de palme. Je vais recevoir les agricultures demain pour trouver des solutions ensemble", a-t-il affirmé ce lundi sur RTL.

Le FNSEA veut également que soit réintroduit dans la loi Alimentation, examinée à partir du 26 juin par le Sénat, un amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l'Union européenne, même à doses résiduelles, a ajouté M. Despey.

Ils souhaitent aussi que le gouvernement renonce à son contingent d'importation d'huile de palme, et réclament un allègement du coût du travail salarié de saisonniers "qui est 27% plus élevé qu'en Allemagne et 37% plus qu'en Italie", selon Mme Lambert.

L'accès au site symbolique de La Mède était aussi bloqué dimanche soir par plusieurs dizaines d'agriculteurs, rassemblés dans le calme, a constaté sur place un vidéaste de l'AFP.

" C'est la goutte d'huile de palme qui fait déborder la coupe des problèmes des paysans ", a résumé Pierre Lebaillif, président des JA de Normandie, interrogé par l'AFP".