Lundi, 16 Juillet, 2018

Le professeur Joyeux ne sera pas radié — Montpellier

Max Fresnel | 29 Juin, 2018, 14:39

"Une victoire pour tous les médecins ou pseudo-médecins pour qui vous êtes un modèle et qui vont maintenant pouvoir brandir cette fameuse liberté d'expression pour dire ce qu'ils pensent même si c'est contre toutes vérités scientifiques".

Dans Le Magazine de la Santé mercredi, l'animateur de France 5 a exprimé sa colère contre le chirurgien qui a vu sa radiation de l'Ordre des médecins annuelée en appel pour des pétitions anti-vaccins.

Mardi, la chambre disciplinaire nationale de l'Ordre des médecins - une instance juridique indépendante du CNOM auprès duquel le Pr Joyeux avait fait appel - a estimé que la radiation prononcée en première instance en juillet 2016 n'était "pas suffisamment motivée".

Une décision qui n'est pas passée pour Michel Cymes qui s'est fendu d'une saillie aussi ironique qu'acérée à l'encontre du "docteur anti-vaccins" désormais réhabilité. "Bravo monsieur Joyeux et n'oubliez pas d'offrir le champagne à vos amis du conseil départemental de l'ordre des médecins de l'Hérault qui vous ont soutenu dans cet appel contre votre radiation, ils le méritent". Ça veut dire quoi?

"J'ai pitié de ceux qui m'ont accusé". Ils ont été lamentables", a-t-il poursuivi. "Les laboratoires pharmaceutiques ont essayé de me détruire. "Ils n'y sont pas arrivés". "Il faut continuer plus que jamais".

Et ils ont été "probablement contaminés par un proche non vacciné", a précisé l'agence de surveillance sanitaire dans son bulletin périodique.

"Évidemment on ne peut que reconnaître votre victoire: vous aviez raison". Une victoire pour les médias qui n'ont cessé de vous inviter depuis des années. "J'espère pour vous et vos amis que si un enfant venait à mourir des suites d'une infection parce que ses parents avaient refusé un vaccin à la suite de vos pétitions, (.), j'espère que ces parents, se sentant responsables, ne vous demanderont pas de rendre des comptes". Au nom de la "déontologie" et pour défendre la vaccination, il conteste en cassation l'annulation de la radiation de ce médecin fer de lance des anti-vaccins et l'annonce dans un communiqué rendu public jeudi 28 juin. Le médecin et chirurgien Michel Cymès a adressé, mercredi 27 juin, un "carton rouge" au professeur Henri Joyeux.