Vendredi, 19 Octobre, 2018

Le Congolais Bemba acquitté de crimes de guerre et crimes contre l'humanité

L'ancien vice-président congolais Jean Pierre Bemba arrive pour son procès à la CPI le 21 juin 2016 à La Haye L'ancien vice-président congolais Jean Pierre Bemba arrive pour son procès à la CPI le 21 juin 2016 à La
Manon Joubert | 10 Juin, 2018, 03:11

Dix ans après son arrestation, Jean-Pierre Bemba a été acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) ce vendredi.

Mais cette chambre a, cependant, décidé que l'ancien vice-président demeurera en détention eu égard à une autre affaire dans laquelle il a été déclaré coupable d'atteintes à l'administration de la justice, dans l'attente d'une décision de la Chambre de première instance VII.

M. Bemba a déjà passé près de dix ans dans le centre de détention de la CPI à La Haye.

Pendant le procès qui s'est déroulé en 2016, poursuit Mme van den Wyngaert, les juges ont "condamné à tort M Bemba pour des actes criminels spécifiques qui étaient en dehors des charges telles que confirmées ".C'est pour cette raison que la chambre d'appel a conclu à la majorité que l'accusé ne saurait être tenu pénalement responsable des crimes " commis par les troupes du MLC pendant l'opération menée en RCA et qu'il doit en être acquitté " conclu la juge de la CPI. "Les juges ont reconnu que M. Bemba avait tout fait ce que l'on peut attendre d'un bon commandant", a commenté Peter Haynes, visiblement ému.

Agée de 55 ans, l'ex-dirigeant congolais avait été condamné en première instance à 18 ans de prison pour crime de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique.

La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avait fait appel de la sentence de 18 ans, la jugeant trop indulgente mais la Cour en a décidé autrement.

"Par ce jugement, la CPI semble dire aux chefs de guerre: tant que vous n'êtes pas sur les lieux, laissez donc vos troupes commettre les pires crimes et les pires abominations", s'est exclamée Karine Bonneau de la Fédération internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH).

Au siège du Mouvement de Libération du Congo (MLC), dans la commune de la Gombe, à Kinshasa, plusieurs dizaines de militants ont improvisé chansons et danses à l'annonce de l'acquittement de Jean-Bemba.

Jean-Pierre Bemba a été arrêté en Belgique en mai 2008, à la demande de la CPI.