Mercredi, 17 Octobre, 2018

La petite Maëlys sera enterrée samedi, neuf mois après sa mort

Maëlys a été tuée dans la nuit du 26 au 27 août 2017 en marge d'un mariage Maëlys a été tuée dans la nuit du 26 au 27 août 2017 en marge d'un mariage. Image Facebook
Manon Joubert | 03 Juin, 2018, 07:27

Des centaines de personnes, proches ou anonymes ont assisté ce samedi aux funérailles de Maëlys, 8 ans, enlevée et tuée à Pont de Beauvoisin fin août 2017.

Sans contredire la version de Nordahl Lelandais - qui affirmait avoir donné une gifle à Maëlys, une gifle fatale selon ses dires -, les experts ne la confortent pas non plus.

Afin de permettre à un maximum de personnes d'assister à la cérémonie, "la famille a souhaité l'installation d'un écran géant sur le parvis qui permettra à 600 personnes environ de suivre la cérémonie", a ajouté la préfecture.

Dans l'assistance présente lors de la cérémonie, les parents du caporal Arthur Noyeravaient fait le déplacement depuis Bourges (Cher) où ils résident, Arthur Noyer que le meurtrier présumé de la fillette Nordahl Lelandais reconnaît aussi avoir tué. "Tu étais joyeuse, pleine de vie ", a enchaîné son père, Joachim de Araujo". Il reste les beaux souvenirs. Et si le corps n'a pu être rendu qu'au mois de mai dernier à la famille, c'est à cause des nombreuses analyses réalisées par des experts de la gendarmerie ainsi qu'une autopsie dont le rapport a été rendu récemment. "L'un d'eux, Sébastien, 45 ans, a déclaré être venu " rendre hommage à Maëlys ", car " très touché par ce drame " qui " peut arriver à tout le monde (...). "Ils vont enfin pouvoir l'enterrer", avait ajouté cet habitant de La-Tour-du-Pin. Fatima, restauratrice à la Tour-du-Pin, a elle installé des ballons blancs devant son commerce avec un message de solidarité et un petit cœur. "Ce sont des choses qui ne devraient pas arriver", déclare-t-elle. Peu avant 14 h 30, les parents de Maëlys et leurs proches, précédés par le cercueil blanc, ont pris place dans l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, tandis que les haut-parleurs diffusaient la chanson de Louane " Si tu étais là ". J'ai beaucoup de chance de t'avoir eu pendant 9 ans de ma vie. Maëlys, tu ne souffres plus maintenant, repose en paix, tu es et tu seras dans nos cœurs pour toujours, jamais je ne t'oublierai.