Mercredi, 15 Août, 2018

La fédaration palestinienne fait une requête à Messi — International

Lionel Messi symbole malgré luiPlus Lionel Messi symbole malgré luiPlus
Mickael LaFromboise | 07 Juin, 2018, 03:30

Le ministre argentin des Affaires étrangères Jorge Faurie a indiqué que "les joueurs de la sélection ne souhaitaient pas jouer le match (.) Même le sélectionneur a demandé qu'il n'y ait pas d'autre rencontre et que la sélection se concentre sur le premier match en Russie, le 16 juin".

La Fédération palestinienne a eu gain de cause.

Fin mai, la société qui commercialise les billets pour ce match amical avait annoncé avoir vendu en 20 minutes les 20 000 places disponibles au grand public.

Elle a également assimilé devant des journalistes la campagne menée par les Palestiniens contre la venue de l'équipe argentine en Israël à l'attentat aux Jeux Olympiques de Munich en 1972 qui avait coûté la vie à 11 membres de la délégation israélienne.

"La polémique avait enflé mardi, après que des opposants à la rencontre ont brandi des maillots argentins tachés de sang, en marge d'un entraînement de la sélection à Barcelone".

Pour autant, le ministre se veut d'ores-et-déjà tourné vers l'avenir entre les deux nations, et souhaite que l'annulation du match ne dépasse pas le cadre purement sportif. Une décision qui a visiblement fait l'unanimité au sein du groupe argentin, le quotidien sportif Ole ayant révélé que les leaders de l'équipe, tels que le premier concerné Lionel Messi ou l'emblématique Javier Mascherano, avaient expressément demandé à leur fédération à ne pas venir jouer en Israël.

"D'une rencontre sportive, ce match est devenu un outil politique, le gouvernement israélien tentant de lui conférer une portée politique en insistant pour qu'il se déroule à Jérusalem", a-t-il expliqué, incitant à brûler maillots et posters de la star du FC Barcelone si ce dernier était amené à affronter la sélection israélienne.

La contestation s'est amplifiée avec le transfert du match de Haïfa, où il était initialement prévu, à Jérusalem, en pleine querelle sur le statut diplomatique de la ville sainte. L'Etat hébreu dénonce la "soumission à la violence et à la terreur". "Bravo l'Argentine!", se réjouit un utilisateur. The President said he cannot wield any influence regarding the Argentinian national soccer team's cancellation of its scheduled match in Israel. C'est ce qu'a confirmé l'attaquant Gonzalo Higuain après l'annonce de cette annulation: "Finalement, nous avons pu faire ce qu'il convenait". D'abord la santé et le sens commun.

D'après la presse argentine, la fédération devait recevoir, en fonction de la participation de Messi, un cachet de 2 à 3 millions de dollars pour l'étape à Jérusalem.

" [Lionel] Messi est un symbole de paix et d'amour, nous lui demandons de ne pas participer au blanchiment des crimes de l'occupation " israélienne, a affirmé le président de la Fédération palestinienne. Motif de cette annulation: les menaces de mort ayant été proférées à l'encontre de Lionel Messi. Cette fois, il n'était plus question de brûler son maillot. Prévu pour ce samedi, le match amicale de l'Albiceleste face à Israël n'aura pas lieu.

Depuis ce dimanche, Lionel Messi avait été placé malgré lui au cœur du conflit israélo-palestinien.