Mardi, 13 Novembre, 2018

David Lynch rétropédale sur Trump: "Vous causez de la souffrance" - High tech

Le réalisateur adulé David Lynch apporte un soutien étonnant à Donald Trump Pour David Lynch, Trump pourrait être l'un des plus grands présidents américains
Manon Joubert | 29 Juin, 2018, 14:37

Des propos choquants pour Hollywood et une partie de l'opinion publique américaine que le réalisateur de Blue Velvet et de Twin Peaks ne semble plus vraiment assumer. Mais David Lynch a affirmé mardi que ses propos avaient été sortis de leur contexte.

Le mythique réalisateur avait choqué Hollywood et le public progressiste en déclarant au quotidien britannique The Guardian que Donald Trump pourrait se révéler être un des plus grands présidents américains de tous les temps parce qu'il a bousculé le milieu politique de Washington, qui en avait besoin selon lui. Cependant, il juge que son arrivée au pouvoir pourrait ouvrir la voie à des réformes majeures.

Comme son message a fait du bruit, le cinéaste a décidé de s'expliquer plus en détail, via une lettre ouverte à Donald Trump publiée sur Facebook. Le président américain s'était délecté de ces propos sur Twitter. Personne n'est capable de contrer ce type de manière intelligente.

David Lynch a déjà révélé dans la presse qu'il avait voté pour Bernie Sanders à la primaire démocrate en 2016 avant de voter pour le candidat du parti Libertarien à l'élection présidentielle. "Mais maintenant il dit (.) que Trump pourrait bien avoir été le bon choix après tout", s'est félicité le président, provoquant rires et applaudissements. "Malheureusement, si vous continuez dans ce sens, vous n'aurez pas l'occasion d'entrer dans l'histoire comme un grand président", a écrit le réalisateur sur Facebook.

"Ce serait triste pour vous ainsi que pour le pays".

Lire aussi sur le même sujet: La chevelure de Donald Trump? "Vous causez de la souffrance et vous divisez ", a-t-il ajouté, s'adressant directement au président: " J'aimerais qu'on puisse s'asseoir et discuter tous les deux ". Une demande à laquelle Trump n'a pour l'instant pas donné suite.