Mercredi, 17 Octobre, 2018

Un maire interdit les radars embarqués privés sur sa commune — Gironde

Radars privés embarqués: un maire girondin interdit ces véhicules dans sa ville Le maire de Naujac-sur Mer ne veut pas des véhicules privés équipés de radars dans sa ville. @ CHARLY TRIBALLEAU AFP
Manon Joubert | 09 Mai, 2018, 06:25

Et il a pris un arrêté municipal pour interdire ce dispositif.

"Nous avons des gens dont c'est le métier".

Les premières voitures privées équipées de radars ont commencé fin avril dans l'Eure à flasher les excès de vitesse. Mais le dispositif doit être déployé dans toute la France à partir de 2019 et jusqu'en 2020.

L'article 2 de cet arrêté précise tout de même qu'il "ne s'applique pas aux services de police et de la Gendarmerie Nationale" car le seul combat que mène l'élu, c'est celui contre la privatisation de la sécurité routière. Il considère que conduire un véhicule " avec un système en fonctionnement de caméras embarquées, peut entraîner une perte d'attention et de fait la maîtrise du véhicule par son conducteur, cause de manœuvres dangereuses et accidentelles ". Alors il a décidé d'interdire la circulation de ces véhicules en s'appuyant sur un article du code de la route. Selon l'élu, ces radars embarqués constituent donc une gêne qui pourrait provoquer des accidents. La préfecture lui a demandé, mardi, de retirer ce texte "illégal".

" Mieux vaut prévenir", reprend Jean-Bernard Dufourd, espérant que son arrêté provoque un " effet boule de neige " chez d'autres maires de France.