Jeudi, 16 Août, 2018

Un gendarme compare les Guyanais à des animaux — Procédure disciplinaire

Le gendarme visé par la procédure était chef d'escadron en Guyane Le gendarme visé par la procédure était chef d'escadron en Guyane
Manon Joubert | 07 Mai, 2018, 04:39

C'est la réaction de la place Beauvau face aux propos d'un chef d'escadron de la gendarmerie nationale en Guyane.

Le ministère français de l'Intérieur a lancé vendredi une procédure disciplinaire contre un chef d'escadron de la gendarmerie mobile qui a comparé les Guyanais à des animaux après avoir passé trois mois en mission à Saint-Laurent-du-Maroni.

"Quelle faune exceptionnelle que tous ces singes hurleurs lançant autant de jurons que de parpaings pour marquer leur territoire, ces petits caïmans trempant jour et nuit dans l'alcool", décrit le gradé, selon son discours révélé par Le Monde et LCI. Devant le sous-préfet de Guyaneet une cinquantaine de militaires, Cédric S. a fait un discours pour conclure sa mission.

Les faits ce sont déroulés le 21 avril à Saint-Laurent-du-Maronie. Des propos qualifiés " d'intolérables " par l'institution et dénoncés ce dimanche par Gérard Collomb.

"Dans cette " allégorie " longue d'une page, il se réjouit " d'avoir pu aussi compter sur certains paresseux, très nombreux dans la région, dont la réactivité et l'envie de travailler n'ont d'égal que les résultats qu'ils obtiennent ".

A la suite de son discours, le chef d'escadron a été convoqué au niveau du commandement local, puis par sa hiérarchie à son retour en France.