Jeudi, 21 Juin, 2018

" Trop d'Arabes " à Toulouse : le maire réclame la démission d'un élu municipal

Aviv Zonabend Aviv Zonabend
Manon Joubert | 05 Mai, 2018, 01:42

A l'issue l'annonce est tombée ce jeudi: Jean Luc Moudenc maire LR de Toulouse "invite" Aviv Zonabend "à démissionner".

"Il ne sera plus membre de la majorité municipale non plus", précise également de son côté à Actu Toulouse François Chollet, le président du groupe Toulouse Ensemble, qui salue "la juste décision du maire, avec lequel nous sommes tous solidaires ".

Depuis une semaine, les propos de ce conseiller municipal en charge des relations avec les villes jumelées font couler beaucoup d'encre.

"La traduction assermentée de l'interview donnée par Aviv Zonabend, Conseiller municipal délégué, à la radio israélienne Galatz, m'est parvenue aujourd'hui".

Pour sa défense, l'élu a plaidé la mauvaise traduction, ses propos ayant été relayés par le journal The Times of Israël, et le fait qu'il ne maitrisait pas parfaitement la langue.

Les propos tenus par l'élu "sont en violation profonde avec l'esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité", a souligné le maire dans un communiqué.

"En conséquence, en vertu du principe de responsabilité et conformément à mon échange avec lui vendredi dernier, j'ai informé aujourd'hui Aviv Zonabend qu'il a le devoir de présenter, sous 24h, sa démission de ses mandats d'élu municipal et métropolitain" a martelé Jean Luc Moudenc. Le maire de Toulouse a donc décidé vendredi de le démettre de ses fonctions en lui retirant toutes ses délégations.

Aviv Zonabend défend quant à lui une erreur de traduction et l'utilisation d'un hébreu hésitant. Il a désormais 24 heures pour démissionner. Aviv Zonabend siègera cependant toujours au conseil municipal. "Nous aurions avec la même vigueur condamné les propos d'un élu quel qu'il soit si cela avait concerné les juifs ou n'importe quelle autre minorité ethnique, religieuse, sociale ou culturelle".