Samedi, 26 Mai, 2018

Terry Gilliam pas si maudit que ça — Festival de Cannes

Cinéma: le Cannes ou pas Cannes ? La décision sur "L'homme qui tua Don Quichotte" de Terry Gilliam fixée au 9 mai
Max Fresnel | 10 Mai, 2018, 05:16

Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux vient d'annoncer lors de l'ouverture d'Un certain regard, avec Donbass de Sergei Loznitsa, que la justice autorisait la projection en clôture de L'homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam. L'HOMME QUI TUA DON QUICHOTTE entre dans l'Histoire du Cinéma.

L'ex-Monty Python âgé de 77 ans est en conflit sur les droits du film avec le producteur Paulo Branco et donc sur son exploitation.

Autre grande contrariété: des avions militaires survolent la zone. Le film dont Terry Gilliam rêvait depuis tant d'années sera donc montré aux festivaliers le 19 mai prochain, comme prévu.

En 2016, le cinéaste et le producteur s'étaient associés pour reprendre la production de L'Homme qui tua Don Quichotte, projet de longue date de Gilliam qu'il n'avait jamais réussi à tourner, mais que les rapports s'étaient rapidement envenimés entre les deux hommes et la collaboration s'était arrêtée là. Enfin pour les dépens (dommages), Paulo Branco recevra 1500 euros des producteurs et du réalisateur.

Des désaccords artistiques et financiers déchirent le réalisateur et son producteur. Les avocats du cinéaste et du producteur se sont livrés à une passe d'armes devant le Tribunal de grande instance de Paris qui a examiné l'affaire en référé, pendant près de trois heures.

La justice française a rendu son verdict. La décision du TGI va permettre aux professionnels "de voir le film" et "nous conforte dans nos droits". Il tente de faire annuler le tournage, en vain.

Paulo Branco, surnommé " le producteur aux 300 films ", est accusé de méthodes douteuses. Le film, interprété par Jonathan Pryce et Adam Driver sortira le même jour dans toute la France.

"Paulo Branco est débouté par la justice de sa demande d'interdiction". " Mon but c'est toujours de finir les films, et celui-ci, il est fini grâce à moi " a-t-il déclaré pour sa part mercredi 9 mai. Il a tenu néanmoins à rassurer les organisateurs du Festival de Cannes. "Sa sélection à Cannes a pollué toute cette situation". "Si elle est en notre défaveur, je ne ferai pas appel, mais je poursuivrai le festival car il a nuit à la carrière du film en le sélectionnant". S'il avait gagné, Branco assassinait tout le monde, il est animé d'une volonté destructrice et je pense qu'il va continuer à essayer de trouver tous les moyens pour être vraiment l'homme qui tua le film.