Jeudi, 21 Juin, 2018

RDC: l'ambassadeur belge relevé de ses fonctions

L'ambassadeur belge au Congo écarté Bruxelles relève son ambassadeur à Kinshasa
Manon Joubert | 04 Mai, 2018, 10:17

Mais à l'époque, le ministère des Affaires étrangères minimisait la crise.

La Belgique dit maintenir le dialogue avec la RDC et espérer que les tensions bilatérales pourront être résolues "de façon à ce que la Belgique et la RDC puissent à nouveau être représentées à un niveau d'ambassadeur à Kinshasa et à Bruxelles ".

Trois mois après son retour, de Crombrugghe a été affecté à "d'autres tâches au sein de l'administration centrale", a indiqué Didier Vanderhasselt, porte-parole des Affaires étrangères.

"L'ambassadeur est à Bruxelles pour des discussions politiques sur la situation actuelle".

Standaard rapporte que l'ambassadeur aurait été écarté pour rupture de confiance avec les Affaires étrangères à Bruxelles.

Selon les informations recueillies par La Libre Afrique.be, l'ambassadeur n'aurait pas reflété à Kinshasa les positions adoptées par le gouvernement belge mais des positions plus personnelles. Ce n'est pas un rappel dans le sens diplomatique du terme. Cela, à un moment de tension entre la Belgique et le Congo.

A en croire des médias belges qui ont livré cette information, ce lundi 30 avril 2018, son successeur n'a pas encore été désigné.

" La décision est liée à une rupture de confiance entre le diplomate et le cabinet de Didier Reynders (MR)".

Lorsque Bertrand de Crombrugghe avait quitté précipitamment Kinshasa à la fin janvier, certains avaient déjà parlé d'une "rupture ". En attendant, l'intérim à l'ambassade de Belgique à Kinshasa est assuré par Philippe Bronchain, ex-consul général de Belgique à Lubumbashi.