Vendredi, 20 Juillet, 2018

RD Congo : deux touristes britanniques enlevés avec leur chauffeur

Des touristes enlevés en RDC? Congo: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres
Manon Joubert | 13 Mai, 2018, 10:15

La direction du parc des Virunga, joyau naturel et touristique menacé de toutes parts dans l'est de la République démocratique du Congo, a annoncé jeudi 10 mai avoir interdit l'abattage des arbres sur toute l'étendue de cette réserve naturelle.

Un gardien du parc a révélé à l'Associated Press, sous le couvert de l'anonymat, que le conducteur a été blessé lors de l'embuscade, à quelque dix kilomètres au nord de Goma.

Les éco-gardes du parc des Virunga subissent régulièrement de attaques des groupes armés dans cette zone. Il abrite notamment environ un quart des gorilles de montagne du monde en danger critique.

Sollicités par l'AFP, ni les autorités congolaises, ni le parc, ni sa tutelle de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), ni l'ambassade britannique n'ont répondu aux questions sur l'état des recherches.

Dans ce même parc, cinq gardes et un chauffeur avaient été tués dans une attaque conduite par des assaillants non identifiés le 9 avril.

Le parc national de Virunga, où sévissent également de nombreux braconniers, est le plus ancien parc d'Afrique et aussi le plus diversifié.

L'ONG britannique Global Witness a récemment affirmé que le gouvernement congolais envisageait d'en déclasser une partie à des fins d'exploitation pétrolière. " Les Britanniques ont passé la nuit dans une base militaire, après avoir été convoyés à Goma où ils ont été l'objet d'une nouvelle audition ", a souligné FFJ, soulignant que les deux journalistes ont pu joindre le Rwanda.