Mardi, 14 Août, 2018

Plainte pour viol contre Luc Besson: analyses toxicologiques négatives pour l'accusatrice

Plainte pour viol contre Luc Besson les analyses toxicologiques de la plaignante négatives Une jeune actrice de 28 ans accuse le réalisateur du Grand Bleu d’avoir abusé d’elle dans un hôtel de ParisPlus
Max Fresnel | 29 Mai, 2018, 00:57

Ces investigations se déroulent suite au dépôt d'une plainte déposée contre Luc Besson le 18 mai dernier, soit quelques heures après les faits présumés dans un palace parisien. Ce lundi 28 mai, Le Point et Le Parisien révèlent que les analyses toxicologiques de la plaignante se sont révélées négatives.

Une jeune mannequin de 27 ans, devenue actrice, accuse le cinéaste d'avoir abusé d'elle dans sa suite du Bristol.

L'enquête a été confiée à la direction de la police judiciaire. Elle avait expliqué avoir eu des "absences" après avoir bu un thé durant son rendez-vous avec le réalisateur. "À son réveil, en fin de soirée, lui seraient revenus en mémoire des attouchements et pénétrations", informait à l'époque Europe 1. A la manière du cas douloureux d'Asia Argento et des accusations de viols d'Harvey Weinstein, Sandrine Van Roy a indiqué s'être sentie obligée à des rapports sexuels avec Luc Besson, compte tenu de leurs liens professionnels. Elle n'avait cependant pas affirmé avoir été droguée et des analyses sanguines et capillaires avaient été diligentées pour vérifier toutes les hypothèses, selon une autre source proche de l'enquête. Elle avait décrit des "relations sous contraintes " avec Luc Besson, liée à une dépendance professionnelle.

Luc Besson partage sa vie avec la productrice Virginie Besson-Silla.