Mercredi, 14 Novembre, 2018

Marseille - Rudi Garcia très critique avec ses attaquants…et l'arbitrage

Jacques-Henri Eyraud Jacques Henri Eyraud
Mickael LaFromboise | 13 Mai, 2018, 10:09

"Comme on est à portée de podium, on veut y être au moins vendredi soir, et après, si on en redescend, c'est parce que Lyon et Monaco auront fait des résultats, mais montons déjà sur le podium, ça ne tient qu'à nous vendredi". Bravo aussi aux gars sur le fait d'être mené 3 à 2, de jouer à 10 puis à 9 et d'avoir pu égaliser et avoir des balles de 4-3 et on aurait pu gagner. J'ai passé quatre ans en Italie, je ne savais pas qu'en France la double peine existait encore, a lâché le coach de l'OM. Du coup, je pense que l'on ne gagne pas le match à cause de ce premier but, pas à cause du reste, pas à cause du fait qu'on a eu du mal à commencer la deuxième période.

A l'approche de la finale de la Ligue Europa, mercredi contre l'Atlético de Madrid, la perspective de tout perdre et de se contenter de nouveau de la Ligue Europa la saison prochaine, stresse les Marseillais. Il faut que je me remette à la page.

Autre motif d'inquiétude pour l'entraîneur de l'OM, les blessures. Mais les absences de Dimitri Payet, ménagé, de Rami et de Luiz Gustavo, suspendus, expliquent sans doute pourquoi les Phocéens n'ont pas su gérer cet avantage de 2-0. Il a ressenti une douleur musculaire à l'entraînement (jeudi). "On verra s'il sera disponible mercredi" a expliqué Garcia après le match. "Il s'est re-luxé l'épaule, celle de la dernière fois, on sait que ça peut arriver", a réagi Rudi Garcia, avant que le latéral droit n'apporte des nouvelles rassurantes".