Jeudi, 21 Juin, 2018

L'opposant Alexeï Navalny et plus de 1000 manifestants arrêtés — Russie

Manifestations anti-Poutine en Russie L'opposant russe Alexeï Navalny à nouveau arrêté
Manon Joubert | 06 Mai, 2018, 14:04

Plus de 1 000 personnes, dont Navalny lui-même, auraient été détenues par la police lors de ces manifestations samedi, selon le mouvement bénévole OVD-Info, cité par le journal anglophone The Moscow Times. A son appel, et sans l'autorisation des autorités, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans de nombreuses villes du pays aux slogans "la Russie sera libre!" À Moscou, la police a brièvement fait usage de lacrymogène et employé la force pour disperser la manifestation, tandis que des échauffourées ont eu lieu entre partisans de l'opposition et militants pro-Kremlin, selon des journalistes de l'Agence France-Presse sur place.

"Navalny venait de faire son apparition place Pouchkine quand il a été interpellé" par la police, a expliqué Leonid Volkov, un responsable de l'opposition, sur les réseaux sociaux. Selon lui, il est accusé d'organisation d'une manifestation non autorisée et de résistance à la police.

Présent à Moscou, Alexeï Navalny, emprisonné plusieurs fois lors de précédentes manifestations, a été interpellé sous les cris de la foule. Les manifestations avaient été autorisées dans certaines villes du centre du pays.

Des manifestants ont jeté des oeufs et des bouteilles d'eau sur les policiers et du gaz lacrymogène a été utilisé, selon la même source.

"Navalny nous a appelé sur YouTube à ne pas se laisser voler les élections en silence". "Il a forcé le vote des gens", a déclaré Katia, une manifestante de 15 ans à Moscou".

" Chaque génération a sa propre révolution. Il n'est pas un tsar et c'est pour cela qu'il faut sortir dans la rue le 5 mai", avait-il écrit sur Twitter. C'est sous ce slogan que l'opposant le plus acharné à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, appelait à manifester le 5 mai dans toute la Russie "contre l'instauration de la monarchie, contre la corruption, contre les inégalités, la censure, l'arbitraire, et pour le droit à être un véritable citoyen".

Poutine, qui dirige la Russie depuis près de vingt ans, a été réélu en mars pour un quatrième mandat avec son meilleur score - plus de 76 % des voix.

L'opposition et des observateurs indépendants ont dénoncé le bourrage d'urnes et d'autres fraudes lors du scrutin présidentiel du 18 mars.