Jeudi, 16 Août, 2018

Le Real au sommet, descente aux enfers de Ronaldo — Champion's League

Vicente Del Bosque fracasse Cristiano Ronaldo et Gareth Bale29 mai 2018 20:40Football Vicente Del Bosque fracasse Cristiano Ronaldo et Gareth Bale29 mai 2018 20:40Football
Mickael LaFromboise | 29 Mai, 2018, 01:55

Les spéculations vont bon train depuis samedi dernier, et la déclaration fracassante de Cristiano Ronaldo à l'issue de la finale de la Ligue des Champions remportée contre Liverpool (3-1).

Les supporters de Liverpool ne doivent pas trop se ronger le foie de cette victoire du Real, objectivité et subjectivité obligent.

Ronaldo pourrait bien ne pas être le seul attaquant vedette à quitter la formation dirigée par Zinédine Zidane.

Bien que le PSG refuse toujours aussi catégoriquement d'évoquer un départ de sa star Neymar, le Brésilien de 26 ans est encore très régulièrement placé dans le viseur du Real Madrid par la presse sportive. Mais je ne dis pas que je vais forcément partir. A chaque match que Ronaldo ne marquera pas dans l'avenir sera pour lui une déprime supplémentaire. À la tête de l'équipe depuis 2016, Zizou a depuis participé à trois Ligue des champions et en a donc remporté trois. J'en ai gagné cinq, je suis encore meilleur buteur.

Avant d'être mis en examen en juillet par la justice espagnole qui lui reproche d'avoir utilisé un montage de sociétés basées aux îles Vierges britanniques et en Irlande pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur des "droits à l'image".

"Ils n'ont ni les infrastructures aéroportuaires ni la capacité hôtelière pour accueillir un événement de cette ampleur et il n'y pas de grande ville à proximité de celle-ci", a-t-il déclaré au journal Liverpool Echo, alors que plus de 16 000 fans des Reds sont attendus au stade olympique de Kiev pour la finale. Mais ce fut une de ces dramaturgies qui correspondent au Real Madrid, une geste où les hommes de Zidane ont su contenir les assauts féroces du Liverpool au cours de la première mi-temps. Là on va s'amuser puis on va penser à la suivante, c'est l'ADN de ce club: "il faut gagner". Le technicien allemand a reconnu que la blessure de Mohamed Salah - sa sortie prématurée à la demi-heure de jeu après un duel avec Ramos - avait changé la physionomie du match et donné un coup au moral de ses protégés. La sentinelle et capitaine de Liverpool Jordan Henderson n'a plus réussi à couper les transitions et les lignes de passes rapides du Real.