Mercredi, 17 Octobre, 2018

Droits TV: Mediapro, c'est quoi ?

AFP  Archives- FRANCK FIFE AFP Archives- FRANCK FIFE
Max Fresnel | 31 Mai, 2018, 22:36

"Il y a eu de nouveaux investisseurs, de nouveaux investissements, de nouveaux revenus et cela va continuer à accélérer ce cercle vertueux", s'est-il réjoui.

La partie Mediapro est aujourd'hui l'acteur fort du football espagnol, avec sa propre chaîne consacrée au championnat distribuée par tous types d'opérateurs. ll est aussi producteur exécutif de Real Madrid TV ou de Barça TV, les chaînes des deux clubs les plus prestigieux du monde. Quand on a entendu que l'appel d'offres avançait. Les lots numéro 1 (top 10 et 28 matchs de choix 3), numéro 2 (affiche du vendredi soir et du samedi à 17h00) et numéro 4 (multiplex du dimanche 15h00 (4 matchs) et match du dimanche à 13h00) ont été remportés par MediaPro qui lancera une nouvelle chaîne en 2020.

Mais ce ne sont pas les seuls changements qui attendent les téléspectateurs à partir de 2020. Le lot n°3, qui compte le samedi à 21h et le dimanche à 17h, a été attribué à BeIN Sports.

Le Groupe Illiad fait s'est joint à la bataille en faisant l'acquisition des droits VOD avec les extraits en quasi-direct que Free mettra à disposition de ses abonnés sur sa plateforme. Ils seront remis en vente "avant la fin de l'année 2018", a encore indiqué la LFP. Enfin, c'est la garantie d'une ouverture en Asie pour Mediapro. En attendant, on ne sait pas où et comment seront diffusés les matches de la prochaine saison de Serie A, qui débute le 18 août. Une augmentation de près de 60%, qui doit sa concrétisation dans l'avènement d'un tout nouveau partenaire inconnu au bataillon: Mediapro. On a un dispositif qui nous permet de résister à beaucoup de choses (...) On a une offre généraliste, le Top 14, la Formule 1, la boxe, les séries, les créations originales de Canal +. Suffisant, selon la LFP, pour éviter les turpitudes du championnat italien. Et si le chiffre d'affaires de Canal+ s'effondre avec la perte des droits télé du football, comme de nombreux analystes l'estiment (sans foot, les désabonnements devraient être nombreux), alors l'argent reversé au cinéma français chutera proportionnellement.

"Les efforts qui sont faits par les nouveaux propriétaires et les investisseurs sont récompensés", a-t-il ajouté. Tous deux et les autres, s'ils veulent pouvoir proposer le foot français à leurs abonnés à partir de 2020 et pour quatre ans, se verront donc obligés de proposer la future chaîne sportive de Mediapro, lequel ne manquera sûrement pas de leur réclamer un important minimum garanti.