Jeudi, 18 Octobre, 2018

Date et lieu déjà connus mais bientôt annoncés — Sommet Trump-Kim

Corée : La diplomatie des poignées de mains L'armée américaine restera en Corée du Sud, même en cas de paix avec le Nord
Manon Joubert | 06 Mai, 2018, 13:54

Les deux Corées réutilisent à partir d'aujourd'hui le même fuseau horaire. Donald Trump a exprimé plus tôt dans la semaine sa préférence pour la DMZ tout en disant que Singapour était également possible.

"Le président Trump et le président Moon vont continuer leur étroite collaboration sur les développements concernant la péninsule coréenne à la suite du sommet intercoréen du 27 avril" au cours duquel les dirigeants des deux Corées s'étaient engagés pour la paix, a écrit la Maison-Blanche dans son communiqué. "Le président n'a pas demandé au Pentagone de présenter des options pour réduire les forces américaines stationnées en Corée du Sud", a-t-il ajouté. "Nous allons les annoncer bientôt", a déclaré le président des Etats-Unis sur le récit d'Europe1.

"Il faut que je vous dise: à l'avenir, à un moment, j'aimerai dépenser moins d'argent (pour la Corée du Sud)". Des perspectives impensables six mois plus tôt lorsque le missile intercontinental (ICBM) Hwasong-15, à l'occasion d'un nouvel essai réussi le 28 novembre 2017, démontrait définitivement que les capacités balistiques du Nord plaçaient a priori désormais tout ou partie du territoire américain à portée de menaces de Pyongyang et de ses desseins inquiétants.

Selon l'agence de presse nord-coréenne KCNA, Kim Jong-un a décidé d'avancer ses horloges d'une demi-heure lors de de sa rencontre avec le dirigeant Moon parce qu'il trouvait "déchirant" de voir deux horloges murales qui donnaient deux heures différentes pendant le sommet.

"Je n'utiliserai plus aujourd'hui cette rhétorique".