Samedi, 23 Juin, 2018

Découverte d'un drone muni d'explosifs (armée) — Israël

Mort de trois Gazaouis, enterrement d'un jeune soldat israélien Découverte d'un drone muni d'explosifs (armée) — Israël
Manon Joubert | 29 Mai, 2018, 01:27

"Le navire transportera un groupe de malades, des étudiants et des diplômés au chômage", a annoncé Salah Abd Al-'Ati, militant des droits de l'Homme et membre du comité d'organisation de La Grande marche du retour, cité par les médias.

"Il est temps de mettre fin au blocus", a-t-il dit, tout en demandant aux Nations unies, au Comité international de la Croix-Rouge et à l'Union européenne d'assurer la protection de ce voyage.

L'annonce de dimanche intervient après des semaines de tensions le long de la frontière entre l'État hébreu et l'enclave palestinienne, sous blocus terrestre, aérien et maritime, depuis plus de dix ans.

L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué que le char avait tiré en direction de la position du Djihad peu après que des soldats ont fait exploser un engin posé près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza et destiné à cibler ses troupes.

Le ferry faisait partie d'une flottille internationale de six bateaux chargés d'aide humanitaire qui tentaient de briser le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.

Dans un autre incident, l'aviation israélienne a frappé dans la nuit de 26 au 27 mai deux positions du mouvement islamiste palestinien Hamas, qui gouverne la bande de Gaza. Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé dimanche que la construction d'un "obstacle unique au monde" a commencé sur la plage de Zikim.

Au moins 116 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans l'enclave depuis le 30 mars, selon de récents chiffres du ministère de la Santé dans la bande de Gaza. Les deux sont alliés et ont combattu ensemble durant plusieurs guerres menées par Israël dans la bande de Gaza, dont la dernière date de 2014.

L'étude dénonce les restrictions prolongées pesant sur le mouvement des personnes et des marchandises à destination et en provenance de Gaza qui ont eu pour répercussion la détérioration continue du niveau de vie des 1,8 million habitants de Gaza depuis le début du blocus israélien en juin 2007. Les Palestiniens de la bande de Gaza, territoire coincé entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée, se rassemblent depuis le 30 mars pour dénoncer le blocus israélien et exiger le retour des réfugiés palestiniens chassés ou qui ont fui de leurs terres en 1948 lors de la création de l'État d'Israël.