Jeudi, 16 Août, 2018

Clémence Castel remporte une deuxième fois Koh-Lanta

Denis Brogniart sur le tournage d'un Koh-Lanta Denis Brogniart sur le tournage d'un Koh-Lanta
Max Fresnel | 27 Mai, 2018, 09:26

Elle est désormais détentrice d'un autre record, elle la première candidate à avoir remporté deux fois le jeu.

A 33 ans, Clémence Castel, installée dans la région de Saint-Lô (Manche) avec son compagnon, remporte son deuxième Koh-Lanta, vendredi 25 mai 2018, le Combat des héros. Mais au bout de 2h53, la jeune femme a flanché et Pascal a gagné, poussant même l'épreuve jusqu'à atteindre les trois heures. "Ma première aventure m'a montré qu'il ne faut pas avoir de complexes d'infériorité par rapport aux hommes", a-t-elle assuré, sereine. C'était la troisième participation à l'émission pour Clémence, qui avait été éliminée du "Retour des héros", en 2009.

Beaucoup se posent la question et à l'occasion d'une interview pour TV Mag, Pascal a répondu aux accusations de tricheries de la part de Gilles Verdez, qui a affirmé mardi soir que les quatre finalistes avaient fait " un pacte " et qu'ils allaient quoiqu'il arrive se partager l'argent promis au vainqueur. Cette édition a couronné Clémence, au détriment de Pascal. "Avec du recul, j'ai trouvé que je n'avais pas tout essayé pour aller le plus loin possible", a-t-elle expliqué. Sur les réseaux sociaux, les internautes, s'en sont étonnés, voire agacés. Si j'avais été tant motivé que ça par l'argent, lors de mon premier Koh-Lanta, je n'aurais pas tout fait pour inciter le jury final à voter pour Wendy. "Une finale de Koh Lanta sans le direct avec les aventuriers tout propres tout beau avec 15kg de plus c'est quand même bien triste sérieux je la trouve hyper triste cette finale", confirme La Clim. "On a envie de se retrouver, d'avoir une soirée avec les candidats de cette saison, les anciens, ce que l'on fait habituellement". Le contraste est souvent frappant, entre le physique émacié des candidats peu nourris, bronzés par le soleil des Fidji ou de Thaïlande, et musclés par les épreuves sportives, et leur apparence une fois revenus à la vie "normale", reposés et remplumés.

"Nous aurions pu improviser un direct, mais dans ce contexte, on a fait profil bas", ajoute-t-il.