Lundi, 12 Novembre, 2018

Attaques meurtrières contre des églises en Indonésie

Un membre de l’escouade anti-bombe de la police indonésienne examine le site d’une explosion survenue à l’extérieur d’une église de Surabaya le 13 mai 2018 Indonésie: 6 morts et 35 blessés dans des attaques contre des églises
Manon Joubert | 14 Mai, 2018, 06:33

"Il y a eu trois attaques contre trois églises", a déclaré un porte-parole de la police, Frans Barung Mangera, précisant que deux policiers figuraient parmi les blessés.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche des attentats ayant visé plusieurs églises en Indonésie et qui ont tué au moins 11 personnes et fait des dizaines de blessés. Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) avait revendiqué l'incident mais la police indonésienne avait écarté l'implication de ce dernier. "Les victimes sont en cours d'identification", a-t-il ajouté.

Son ministre des Affaires étrangères, Retno Masudi, a promis sur Twitter que les autorités "ne céder (aient) pas dans la lutte contre le terrorisme".

Une bombe a été désamorcée par les artificiers, avait-il dit auparavant à Reuters.

"Les Indonésiens se sont réveillés dimanche [13 mai 2018] en voyant défiler les images des attaques qui ont visé des églises de Surabaya, dans l'est de l'île de Java", relate The Jakarta Post. Le kamikaze a frappé en se servant d'un deux-roues.

Selon les premiers éléments de l'enquête, rapportés par les médias en Indonésie, une femme et deux enfants auraient été à l'origine de ces attentats suicides.

En milieu de semaine, des détenus de la mouvance islamiste ont tué cinq membres d'une force d'élite antiterroriste lors d'une confrontation qui a duré 36 heures dans une prison de haute sécurité à la périphérie de la capitale, Djakarta.

Il s'agit des attaques les plus meurtrières contre des églises depuis la vague de violence qui avait secoué l'Indonésie, nation musulmane la plus populeuse au monde, à la veille de Noël, en 2000.

Des églises avaient été déjà visées lors du réveillon de Noël en 2000.

Le plus grave attentat islamiste en Indonésie, qui a fait 202 morts, a eu lieu en 2002, sur l'île de Bali.

L'intolérance religieuse a augmenté ces dernières années en Indonésie, pays de 260 millions d'habitants dont près de 90 % sont de confession musulmane, mais qui compte aussi des minorités comme les chrétiens, hindous et bouddhistes.

L'Association des églises d'Indonésie a exigé que le gouvernement consacre plus d'efforts afin de rendre les lieux de culte plus sécurisés.