Mardi, 24 Avril, 2018

Un trou d'un million d'euros au Havre rattrape Edouard Philippe

Selon Mediapart, la commémoration des 500 ans du Havre, dont Philippe était maire, a reposé sur un montage douteux Un trou d'un million d'euros au Havre rattrape Edouard Philippe
Manon Joubert | 13 Avril, 2018, 01:21

Organisée sous son mandat, la commémoration des 500 ans de la ville a reposé sur un montage douteux, affirme Mediapart. C'est Édouard Philippe, premier ministre et ancien maire du Havre, qui a été le grand architecte de cet événement phare de l'année 2017 dans la cité Océane. Les impayés se monteraient un million d'euros. A l'occasion des 500 ans du Havre, à l'été 2017, une grande fête est organisée. Ainsi l'ancien maire du Havre a pu faire appel à des prestataires privés, et a externalisé la "quasi-totalité", révèle Mediapart, de sa production. Pourtant, l'entreprise ne remplit pas les conditions pour le contrat selon Mediapart. L'entreprise connaît même des problèmes de trésorerie depuis 2011, d'après le site d'information, bien avant la fête du Havre.

Sauf que, et c'est là que les choses se compliquent, la société est dans l'incapacité de payer les entreprises et est en redressement judiciaire depuis janvier 2018. Marché public dévoyé, prestataires non payés, liens d'affaires avec Jacques Attali privilégiés: la mairie du Havre a beau répondre que " l'organisation a été menée strictement dans le cadre des règles de passation des marchés publics ", l'examen précis des pièces du dossier fait apparaître des éléments pour le moins suspects. Pour le savoir Le Media vous redirige vers l'enquête de Mediapart intitulée "un trou d'un million d'euros au havre rattrape Edouard Philippe". Le groupement présenté par Artevia fournissait les garanties nécessaires. Un surcoût lié à des questions de sécurité et à l'état d'urgence.