Samedi, 20 Octobre, 2018

Un Modèle X et 8 milliards de dollars envolés en fumée — Tesla

Après la Bourse, l'agence Moody's sanctionne à son tour Tesla Tesla rappelle 123 000 véhicules de sa gamme Model S
Napoleon Lievremont | 02 Avril, 2018, 02:27

L'enquête s'intéresse au système d'Autopilot, logiciel qui permet un certain nombre de manœuvres sans l'intervention du conducteur.

"Il y a plus d'un an, le gouvernement américain avait estimé que la première version d'Autopilot réduisait le taux de collision de 40 % ", prend également soin de souligner le groupe fondé en 2003 et dirigé par le multimilliardaire Elon Musk, l'homme aux projets fous.

Le groupe automobile Tesla a lourdement chuté mardi à Wall Street après que le régulateur des transports américain a annoncé le lancement d'une enquête sur un accident mortel survenu vendredi dernier et impliquant un véhicule de la société. Mais les enquêteurs veulent aussi savoir pourquoi la voiture a pris feu, ce qui arrive parfois aux batteries de voitures électriques. En 2016, un automobiliste américain avait déjà trouvé la mort alors qu'il conduisait une berline Model S équipée de ce système.

Tesla affirme ne pas connaître la cause du nouvel accident, ayant entrainé la mort du conducteur, mais collabore avec les enquêteurs.

"Le conducteur a eu environ cinq secondes et 150 mètres de vue dégagée sur la barrière et la partie endommagée de la glissière de sécurité, mais les enregistrements du véhicules montrent qu'aucune action n'a été entreprise", poursuit Tesla.

Tesla va procéder à un rappel de 123 000 Model S dans le monde, sa plus importante initiative du genre.

Dans un mail envoyé à ses clients - et relayé par The Verge -, Tesla renseigne sur les origines de sa décision.

123 000 Tesla Model S ont été rappelées par le constructeur automobile en raison d'une pièce défectueuse.

Ceci en raison notamment des problèmes de production du Model 3, son nouveau véhicule d'entrée de gamme censé lui ouvrir la voie de la production de masse. Les objectifs initiaux étaient de 5000 véhicules par semaine fin 2017 et 10 000 à la fin 2018.

On notera que l'agence a assorti d'une perspective négative le rating, n'excluant pas une nouvelle dégradation à moyen terme, dans le cas où Tesla aurait des difficultés à lever des capitaux frais.

"La notation de Tesla reflète les faiblesses dans le rythme de production du Modèle 3" mais aussi la pression financière qui pèse sur le constructeur.