Jeudi, 21 Juin, 2018

Un mariage vire au cauchemar au Yémen: 20 morts

Image d'archive le 5 juin 2017 Image d'archive le 5 juin 2017
Manon Joubert | 24 Avril, 2018, 00:02

Sur un autre front du conflit, des dizaines de personnes participant à une cérémonie de mariage ont été tuées ou blessées dans des frappes dans le nord-ouest du Yémen présentées par les rebelles comme une nouvelle bavure de la coalition.

Le Yémen est entré dans la 4e année d'une guerre meurtrière entre rebelles Houthis et forces progouvernementales, soutenues par la coalition menée par Ryad.

Quarante blessés ont été admis dans un hôpital de la capitale provinciale, a indiqué sur Twitter Médecins sans frontières, qui soutient cet établissement. Al-Massirah, chaîne de télévision contrôlée par les rebelles, a donné un premier bilan de 20 morts et 40 blessés puis un autre de 33 morts et 55 blessés.

L'agence Saba, contrôlée elle aussi par les Houthis, a pour sa part publié un bilan de 88 morts ou blessés, dont des femmes et des enfants, dénonçant "un nouveau crime saoudien". Deux tentes ont été touchées et une trentaine d'enfants figurent parmi les blessés, dont trois ont été amputés, ont affirmé les mêmes sources.

Le porte-parole de la coalition, le colonel saoudien Turki al-Maliki, n'a pas immédiatement commenté ces informations.

"L'Iran, grand rival chiite de l'Arabie saoudite sunnite et accusé d'armer les Houthis, a condamné les frappes".

Ce n'est pas la première fois que des fêtes de mariage au Yémen sont touchées par des bombardements imputés à la coalition: 131 personnes avaient ainsi été tuées dans la région de Mokha (sud-ouest) en septembre 2015 et 28 dans la province de Dhamar (centre) en octobre 2015, rappelle l'AFP.

En octobre 2016, un raid aérien a fait 140 morts lors d'une cérémonie funéraire à Sanaa, la capitale yéménite contrôlée par les rebelles. Ryad n'a rien dit à ce sujet.

La fréquence des attaques contre ce genre de cérémonies soulève des questions.

Quoi qu'il en soit, les bavures sont souvent le résultat de mauvaises informations, soulignent des experts.

Le conflit yéménite a fait plus de 10.000 morts et a entraîné le déplacement de plus de deux millions d'habitants, plaçant le pays au bord de la famine, d'après les Nations unies.

Des frappes aériennes de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite se sont abattues sur des personnes assistant à un mariage au nord-ouest du Yémen dimanche soir. Les autorités locales soupçonnent les jihadistes d'être derrière cette attaque.