Jeudi, 18 Octobre, 2018

Quartiers prioritaires : Jean-Louis Borloo veut " changer la donne "

Jean-Louis Borloo les coulisses d'un retour Le rapport Borloo sur les banlieues
Manon Joubert | 28 Avril, 2018, 14:53

La déclaration d'Edouard Philippe a fait suite de quelques minutes à la remise du rapport de Jean-Louis Borloo, chargé par le Président de la rédaction d'une mission sur la politique de la ville. Il compte sur ces recommandations pour "relancer la rénovation urbaine".

Tel Sisyphe, Jean-Louis Borloo s'attelle une nouvelle fois à la tâche, en espérant que ce soit enfin la bonne.

S'il a évoqué des points de "désaccords" avec le rapport Borloo, l'ancien député a loué le fait qu'il proposait "de regarder ces territoires pour l'énergie qui est la leur, et pour ce qu'elles peuvent apporter à la République" plutôt que comme des "réserves d'indiens", et qu'il mettait en avant le fait que "la question de la +ghettoïsation+ ne se réglera (it) pas que par du béton".

"Un recrutement massif en alternance"

"Il faut des programmes extrêmement clairs" avec dans les entreprises un "recrutement massif en alternance", a-t-il plaidé, en soulignant que "si on respecte la loi, c'est 250.000 apprentis de plus, 100.000 dans les quartiers par an, et ça change la donne"."
"Pourtant, depuis quarante ans, après une dizaine de " plans banlieue ", " plan de rénovation urbaine " et autres " plan Marshall pour la ville", cette ultime chance n'a jamais été vraiment saisie, laissant le sentiment d'une incurie des pouvoirs publics et d'une impuissance collective.

"Le vrai problème qu'a Borloo, c'est qu'il propose cela à un gouvernement qui n'a pas un sou, un euro à mettre sur les quartiers", a cependant déploré M. Hamon.

Des annonces courant maiEmmanuel Macron annoncera "dans le courant du mois de mai" son plan de mobilisation en faveur des quartiers prioritaires qui sera notamment "nourri" par le rapport Borloo remis jeudi au gouvernement, a annoncé le Premier ministre.

"Le rapport de l'ancien ministre, très attendu, égrène 19 programmes pour " faire revenir la République " dans les quartiers face au " repli identitaire et communautaire ", allant de la " relance immédiate de la rénovation urbaine " à la réorganisation de l'école en passant par la création d'une " académie des leaders " inspirée de l'ENA. "Un proverbe africain dit qu'il faut tout un village pour élever un enfant".