Mercredi, 14 Novembre, 2018

" "Netanyahu refuse de recevoir des " leçons de morale " d'Erdogan

Recep Tayyip Erdogan Erdogan condamne Israël pour l'attaque inhumaine commise à Gaza REUTERS Wolfgang Rattay
Manon Joubert | 02 Avril, 2018, 02:08

Le président palestinien Mahmoud Abbas a décrété samedi jour de deuil national et tenu Israël pour seul responsable des morts.

Ce n'est pas la première fois que les deux hommes s'invectivent.

Le Premier ministre israélien a rejeté les "leçons de morale" du président turc, qui avait condamné Tsahal après la mort de 16 Palestiniens dans des affrontements entre Gaza et Israël. Vous êtes un envahisseur et vous êtes présent sur ces terres en tant qu'envahisseur.

" Ce que tu fais aux Palestiniens opprimés sera inscrit dans l'histoire et nous ne l'oublierons jamais", a-t-il poursuivi, ajoutant que " le peuple israélien est mal à l'aise avec ce que tu fais ".

Des dizaines de milliers de Palestiniens, notamment des femmes et des enfants, ont convergé vendredi le long de la barrière frontalière qui sépare la bande de Gaza d'Israël dans le cadre de " la grande marche du retour ". Cette protestation, censée durer six semaines, vise à réclamer le droit au retour des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

Recep Tayyip Erdogan est revenu à la charge dimanche pendant un discours devant ses partisans: "Nous ne sommes pas frappés de la honte des envahisseurs, Netanyahu".

Quelques heures plus tôt, M. Netanyahou a déclaré sur Facebook que "l'armée la plus éthique du monde n'a pas de leçons de morale à recevoir de la part de celui qui bombarde des civils sans discernement depuis des années", faisant référence aux attaques répétitives du gouvernement turc contre les Kurdes en Syrie. Recep Erdogan a qualifié le dirigeant israélien de "terroriste".

Fervent défenseur de la cause palestinienne, Ankara avait déjà dénoncé vendredi un " usage disproportionné de la force " par Israël.

Sur Twitter, le Premier ministre israélien lui a répondu: "Erdogan n'est pas habitué à ce qu'on lui réponde, mais il va falloir qu'il s'y habitue".