Jeudi, 16 Août, 2018

Moscou réduit le nombre de diplomates britanniques en Russie

L'expulsion d'une vingtaine de diplomates russes est la conséquence des pressions colossales de Washington sur Grande Bretagne après l'empoisonnement d'un ex-espion russe a affirmé mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavr Affaire Skripal : la Russie expulse quatre diplomates français
Manon Joubert | 02 Avril, 2018, 02:04

"Il leur a été remis une note disant qu'en protestation aux accusations déraisonnables et aux expulsions de diplomates russes [.], la Russie déclare personæ non gratæ le nombre correspondant d'employés diplomatiques", a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. La plupart sont identiques, même si toutes n'ont pas encore été rendues publiques. Une "promesse" tenue dans la plupart des cas, sauf pour la Grande-Bretagne, visée par des mesures supplémentaires.

Paris et Berlin ont également emboîté le pas à Londres, qui avait expulsé 23 diplomates russes le 20 mars.

La crise diplomatique entre la Russie et les pays occidentaux ne cesse de s'aggraver, conséquence de l'affaire Skripal du nom de cet ancien espion empoisonné sur le sol britannique. Washington a expulsé 60 diplomates, Moscou en expulse le même nombre.

D'après les médias russes, les ambassadeurs d'Australie, du Canada, du Danemark, de Pologne, d'Italie, de Grèce, de Croatie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de Français et d'Allemagne, ainsi que les représentants des missions diplomatiques ukrainienne et tchèque font partie des officiels convoqués.

Elle a été suivie par les autorités de nombreux autres pays européens. Cette décision fait suite à celle de Paris de renvoyer chez eux quatre Russes sous statut diplomatique.

Selon l'ambassade russe, les agents britanniques ont tenté de fouiller l'avion de ligne sans que les membres de l'équipage soient présents.

Le chef de la diplomatie russe a précisé que les membres du corps diplomatique américain avaient deux jours pour cesser leur activité. "Toute demande de nouvelle accréditation diplomatique sera examinée au cas par cas", a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont ensuite annoncé le renvoi de 48 diplomates russes attachés à l'ambassade de Russie à Washington et de 12 autres travaillant à la mission russe à l'ONU.

"Les Anglosaxons forcent tout le monde à suivre une politique antirusse", a dénoncé M. Lavrov, qualifiant les expulsions de diplomates russes de décisions "prises sous forte pression des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne".

Autre ex-république soviétique, la Moldavie devra retirer trois de ses diplomates.

Seuls quatre pays ayant annoncé des mesures contre la Russie échappent pour l'instant à ces représailles. Sur ce, a déclaré jeudi au ministère des affaires étrangères de la fédération de RUSSIE à l'issue d'un appel à дипведомство de l'ambassadeur américain John Хантсмана.

Par ailleurs, cinq pays avaient décidé de se joindre à l'action concertée des pays occidentaux en rappelant leur ambassadeur, une mesure provisoire destinée à manifester leur mécontentement. Moscou répond de cette façon à l'identique à chacun de ces Etats qui ont auparavant pris de telles mesures.