Mercredi, 14 Novembre, 2018

Mondial 2026: quand la Task Force tente de piéger le Maroc

Coupe du monde 2026 : la Task Force de la FIFA visite Marrakech (photos) Passage de la task force, le compte-rendu de Moulay Hafid Elalami
Manon Joubert | 21 Avril, 2018, 17:11

Lors du point de presse tenu ce vendredi 20 avril par le président du comité de la candidature marocaine pour l'organisation du Mondial 2026, Moulay Hafid Elalamy a affirmé que la Task Force de la FIFA a signalé la "non-conformité" de certains stades marocains avec les normes internationales pour accueillir les matchs de la Coupe du monde.

Selon Al Massae, la tension a battu son plein pendant que les cinq membres de la FIFA demandaient des précisions sur les volets des droits de l'Homme, des droits des minorités et la façon avec laquelle la communauté LGBT sera accueillie au Maroc. Elle avait même ajouté que l'homosexualité était punissable de six mois à trois ans d'emprisonnement et d'une amende de de 120 à 1200 dirhams.

Ainsi, la visite de la task force a concerné des infrastructures existantes, à savoir plusieurs hôtels de luxe, les stades, les centres d'entrainement, le port de Tanger Med, l'OFEC, la corniche de Casablanca, la mosquée Hassan II et l'autoroute Marrakech-Agadir.

Il est à rappeler que l'inspection de la FIFA s'est déroulée sur 3 jours, du 16 au 19 avril, et a compté la participation des 5 membres de la task force ainsi que 3 membres de l'administration de la fédération, et un auditeur chargé de la conformité.

"M. Moulay Hafid Elalami a terminé ce point de presse en indiquant que les membres de la task force étaient satisfaits de leur visite au Maroc et des échanges qu'ils ont pu avoir ainsi que les compléments d'informations qu'ils ont pu recueillir".

"Cependant, le concept des stades modulaires "a été très apprécié par la FIFA", qui a demandé le plan de redistribution des parties modulables des sièges, par ville, ainsi que les budgets de remontage".

A la tribune, le président du comité de candidature du Maroc, Moulay Hafid Elalamy a exprimé sans détour sa satisfaction après la visite de la délégation de la Task Force, la qualifiant même "de moments intenses partagés avec les membres de la délégation ". Selon eux, la piste d'athlétisme et les bannières LED masquent la visibilité de la ligne de touche pour une partie du public dans certains stades.

Pour le président du comité, "ce point est essentiel car il comporte un risque de faire passer le nombre des places disponibles à moins de 40.000 nets pour certains stades, ce qui les disqualifierait".