Mercredi, 15 Août, 2018

Moment historique : Kim Jong-Un en Corée du Sud

Yoon Young-chan conseiller présidentiel aux relations publiques donne un point de presse le dimanche 22 avril 2018 Yoon Young-chan conseiller présidentiel aux relations publiques donne un point de presse le dimanche 22 avril 2018
Manon Joubert | 27 Avril, 2018, 16:26

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé, samedi, la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques, qui a "rempli sa mission".

Seront également servis au banquet de ce sommet historique des fruits de mer, de la viande et du riz des villes natales de Moon Jae-in et de ses prédécesseurs Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun, qui avaient participé à Pyongyang en 2000 et 2007 aux deux premiers sommets intercoréens. Le dirigeant nord-coréen a serré la main de son homologue sud-coréen avant de devenir le premier dirigeant du Nord à fouler le sol du Sud depuis la guerre de Corée (1950-1953).

Les deux dirigeants ont eu des discussions "sérieuses et franches" sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne et sur une paix permanente entre les deux pays, a indiqué un responsable sud-coréen. La reprise des réunions de famille séparées par la guerre pourrait aussi se retrouver à l'ordre du jour.

Les deux dirigeants ont échangé des civilités devant l'image avant que le leader nord-coréen ne dise avoir été "submergé par l'émotion" en passant au Sud. L'armistice va se métamorphoser d'ici la fin de l'année en traité de paix, c'est-à-dire que le traité de paix va être rédigé et il sera signé par ceux qui ont signé en 1953.

Mais pendant un moment, vendredi, Kim a complètement dévié de son scénario. Kim Jong-Un a pourtant annoncé sa fermeture officielle la semaine dernière en guise de geste de bonne volonté, à la veille des sommets à venir avec la Corée du Sud et les Etats-Unis.

La Maison Blanche a qualifié la rencontre entre le président sud-coréen Moon Jae-Un et le dirigeant nord-coréen Kim Jon-Un, vendredi à Panmunjeom, d'"historique". Le leader nord-coréen devra ensuite rencontrer le Président américain Donald Trump vers début juin pour un sommet inédit. M. Moon se tenait près de la ligne de démarcation, s'est avancé dès qu'il a vu M. Kim sortir d'un immeuble du côté nord de la frontière. Kim et Moon planteront un pin.

Trump lui-même est incroyablement spontané, s'écartant souvent du scénario d'une manière qui peut créer des moments gênants, et parfois offensants, avec les dirigeants du monde. Un plat qui sera préparé pour l'occasion par le chef de l'Okryu-gwan, un restaurant nord-coréen réputé.

Selon Séoul, cet arbre doit représenter " la paix et la prospérité sur la ligne de démarcation militaire, qui est le symbole de la confrontation et de la division depuis 65 ans ".