Lundi, 23 Juillet, 2018

Le FIFA envisage de mettre fin aux prêts de joueurs

Joao Havelange FIFA President Havelange est devenu le premier président non-européen de la FIFA
Mickael LaFromboise | 11 Avril, 2018, 04:12

L'une d'entre elles devrait concerner la régulation, voire l'interdiction des prêts. Verront-ils leur carrière ruinée par cette décision de la FIFA? Onze points sont, selon l'hebdomadaire spécialisé, débattus et pourraient être entérinés prochainement lors d'un comité exécutif (en octobre) après le retrait définitif d'une plainte déposée par la FIFPro (en septembre 2015) auprès de la Commission européenne.

La Fifa et plusieurs acteurs de football ont entamé depuis quelques mois des discussions autour de nouvelles règles concernant le monde du football. Des grands joueurs comme comme Cafu, Boban ou Van Basten sont aussi présents afin de réfléchir à l'avenir d'un système qui semble à bout de souffle. Selon France Football, cela pourrait entraîner " en cascade, la régulation stricte voire l'interdiction des prêts!

La FIFA prépare une mesure révolutionnaire qui va permettre de réguler, voire interdire purement et simplement, les prêts des joueurs.

Achetés par des clubs, ceux-ci sont ensuite prêtés dans la foulée afin de gagner en expérience et en temps de jeu pour revenir plus expérimentés dans leur club d'appartenance... dans le meilleur des cas, sinon, ils peuvent être cédés, enchaîner les prêts ou laissés sans contrat.

Si le PSG est plus ou moins raisonnable avec 11 joueurs prêtés (Diaby, Robail, Demoncy, Georgen, Ikoné, Guedes, Edouard, Bahebeck, Jesé, Krychowiak et Descamps), soit autant que Monaco, certains clubs vont beaucoup plus loin. A titre d'exemple, le magazine cite la Juventus qui a prêté 41 joueurs cette année.