Dimanche, 22 Juillet, 2018

L'Américain Patrick Reed gagne le Tournoi des Maîtres

Tiger Woods sur le 12e trou durant la partie finale au tournoi d\'Augusta en Géorgie aux USA le 12 avril 2015 Tiger Woods sur le 12e trou durant la partie finale au tournoi d'Augusta en Géorgie aux USA le 12 avril 2015
Mickael LaFromboise | 09 Avril, 2018, 08:10

Son oiselet au 18e trou lui permettait de s'installer à moins-14 après une ronde de 67 et de mettre la pression sur les épaules de Reed.

L'Américain Patrick Reed a remporté le Tournoi des maîtres, dimanche, pour enfiler le premier veston vert de sa carrière.

"Le plus important pour moi est d'essayer de ne pas être submergé par l'événement et de jouer mon jeu", a insisté Reed qui avait terminé 2e du Championnat PGA l'an dernier.

Spieth a finalement remis une carte de 64 pour terminer le tournoi à moins-13. Toutefois, le Nord-Irlandais a joué une ronde de 74 et a terminé à 6 coups de Reed.

Si Tiger Woods se maintenait sur le neuf d'aller au Masters d'Augusta, Phil Mickelson, lui, a connu un départ désastreux en troisième ronde samedi.

Woods, 42 ans, a rallié le club-house avec une carte de 69 (-3), comportant quatre bogeys, cinq birdies et un eagle, pour un total de 289 (+1). Dans la deuxième portion du parcours, il a réussi deux oiselets, mais il a annulé ses gains avec deux bogueys. Il s'agissait de son premier aigle de la semaine.

Neuvième en début de journée, à neuf coups de Reed, l'ancien no 1 mondial a enchaîné les coups de grande classe à l'image de son "tee shot" sur le trou no 12, là où en 2016 il avait vécu le pire moment de sa carrière avec un quadruple bogey lors du 4e tour qui l'a privé de la victoire. Il est de retour au jeu à la suite d'une quatrième intervention chirurgicale au dos. Woods avait quand même plus les allures d'un détenteur de quatre vestons verts qu'en début de semaine.

Price avait joué une ronde de 63 en 1986 et Norman l'avait imité 10 ans plus tard.

L'Américain Jordan Spieth avait pris le premier rang après la première ronde, mais il a dégringolé après les 18 trous suivants.

Réputé pour ses exploits en Ryder Cup, l'Américain Patrick Reed a fait son entrée dans la cour des grands.