Jeudi, 18 Octobre, 2018

En Irak, une jihadiste française a été condamnée à perpétuité

Irak une jihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak Une djihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak
Manon Joubert | 18 Avril, 2018, 00:29

Le président de la République a déclaré, lors de sa grande interview dimanche soir, que toute peine capitale contre des ressortissants français à l'étranger serait contestée, et que la France demanderait qu'elle soit transformée en peine de prison.

Mardi, une Française en a fait l'expérience, Djamila Boutoutaou, en comparaissant devant la cour pénale centrale de Bagdad, qui l'a condamnée à la prison à vie.

La Française a expliqué au tribunal qu'elle avait découvert que son mari était "un djihadiste " en "arrivant en Turquie " lorsqu'ils sont arrivés à Istanbul pour des vacances.

Djamila Boutoutaou, qui a comparu dans un box grillagé en bois, vêtue d'une tunique rose et d'un foulard marron, a expliqué qu'elle était d'origine algérienne et qu'elle s'était "convertie à l'islam alors qu'elle était chrétienne ".

La loi antiterroriste irakienne permet d'inculper des personnes qui ne sont pas impliquées dans des actions violentes mais sont soupçonnées d'avoir aidé l'EI et prévoit la peine capitale pour appartenance à des groupes jihadistes même pour des non combattants. L'intéressée, qui a clamé son innocence et celle de ses enfants, victimes malgré eux de l'État islamique, a plaidé avoir été dupée par son mari, tué par la suite près de Mossoul. "Je les ai entendus parler de départ vers la Syrie et l'Irak", a-t-elle dit et aussitôt, ils "m'ont enfermée dans une cave avec mes enfants" Abdallah et Khadija, a-t-elle encore raconté.

La famille a ensuite vécu en zone irako-syrienne, dans le territoire géré par l'EI. Et là-bas la femme de mon voisin et moi-même nous nous sommes rendues aux peshmergas. Au cours de ces combats, "mon fils Abdallah (dont elle n'a pas donné l'âge) a été tué dans un bombardement".

Avant sa mort, je pesais 122 kilos.

A la question du juge: " as-tu rejoint Daesh avec ton mari Mohammed Nassereddine et tes deux enfants?

Une autre Française attend d'être jugée en Irak. Une autre Française, Melina Boughedir, 27 ans, a été condamnée à sept mois de prison.

Si elle a affirmé n'avoir découvert les ambitions terroristes de son époux, qu'une fois arrivée sur place, la cour pénale centrale de Bagdad n'a pas été convaincue par sa version et l'a condamnée à la prison à perpétuité. Elle encourt elle aussi la peine de mort.