Samedi, 20 Octobre, 2018

Emmanuel Macron devrait prendre la parole depuis une école de l'Orne jeudi

Edition numérique des abonnés Macron au JT de TF1 jeudi midi
Manon Joubert | 09 Avril, 2018, 08:21

Ainsi, face à la grogne sociale et au manque de poids politique de son gouvernement, le chef de l'État souhaite expliquer pourquoi il mène, dans le même temps, plusieurs réformes.

Emmanuel Macron sera l'invité jeudi du journal de 13H de Jean-Pierre Pernaut sur TF1, pour un grand entretien en direct dans lequel il s'exprimera, entre autres, sur les conflits sociaux qui agitent le pays, a annoncé la chaîne, samedi 7 avril. Il devrait le faire depuis une école de l'Orne.

Mais, comme l'a révélé le Huffington Post ce dimanche, l'Élysée et la chaîne ont décidé d'aller encore plus loin dans cette démarche, et de se délocaliser dans l'Orne (Normandie) pour l'occasion.

Toutefois, cette information n'a pas été confirmée par l'entourage du président de la République, ni par la chaîne TF1. Le directeur de l'information du groupe TF1, Thierry Thuillier, salue le choix d'une terre "qui n'est pas une terre macroniste". En outre, le village Berd'huis compte environ 1.100 habitants.

Le choix de ce lieu illustre en outre la passion inépuisable de Jean-Pierre Pernaut, à la barre du 13H de TF1 depuis 30 ans, pour la France des campagnes et des villages, celle des clochers et des petites routes, qu'il illustre abondamment à travers notamment des reportages sur les artisans et la préservation du patrimoine local. Sans parler de la démographie vieillissante.

Durant cette émission spéciale d'une heure, Jean-Pierre Pernaut interrogera Emmanuel Macron sous une forme inédite. Via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l'Etat.

Dans cet entretien d'une heure, diffusé également sur LCI et en ligne, le président répondra également à des questions concernant la vie quotidienne des Français, et expliquera quel cap il entend donner à la France à l'approche de son premier anniversaire à l'Elysée, a indiqué à l'AFP le directeur de l'information du groupe TF1 Thierry Thuillier.

Les sujets abordés seront nombreux, avec une partie consacrée à l'actualité économique et sociale. "L'idée était de trouver une zone rurale qui rencontre les problématiques d'une zone rurale, à savoir: une sorte de fracturation territoriale; la lutte pour conserver les commerces de proximité; les écoles; les hôpitaux; et enfin la santé".