Mardi, 24 Avril, 2018

Des scientifiques ont repéré l'étoile la plus lointaine jamais observée

Icarus est l'étoile individuelle la plus lointaine jamais observée Icarus est l'étoile individuelle la plus lointaine jamais observée
Charles Cochet | 05 Avril, 2018, 01:04

Une découverte qui constitue un tournant dans les études astronomiques.

Cette découverte est le fruit de l'utilisation du télescope spatial Hubble de la NASA par une équipe d'astronomes.

L'observation de Hubble est d'autant plus impressionnante qu'à cette distance, les scientifiques ne sont généralement habitués qu'à voir certaines galaxies les plus brillantes ou les explosions d'étoiles, les Supernova. Surnommé Icare, cette étoile est un million de fois plus lumineuse que le soleil voire même deux fois plus chaude, et est l'astre le plus lointain jamais observé.

Les auteurs de l'étude ont choisi de surnommer cet astre Icare.

Pour repérer l'étoile, les scientifiques ont pu profiter d'un phénomène naturel appelé "lentille gravitationnelle", une sorte de loupe galactique. Cet effet survient lorsque des objets célestes très massifs, comme des galaxies, passent entre l'observateur et l'étoile observée. Certes, des galaxies plus anciennes ont été repérées mais leurs étoiles individuelles étaient indiscernables.

Cette flexion permet de grossir et de rendre visibles des éléments habituellement indétectables. "Nous serons maintenant en mesure d'étudier en détail à quoi ressemblait l'univers - et en particulier comment les étoiles ont évolué et quelle est leur nature -presque jusqu'aux premières étapes de l'univers et aux premières générations d'étoiles".

L'étoile Icare est située à plus de 9,3 milliards d'années-lumière de notre planète.

"L'observation fortuite d'un phénomène aussi rare, une étoile individuelle amplifiée des milliers de fois, nous a fourni une énorme quantité d'informations sur l'étoile, son environnement et la matière rencontrée sur le chemin de nos télescopes", explique Antonio Cava du département d'astronomie de l'UNIGE. Elle nous apparaît sous la forme qu'elle avait lorsque l'Univers n'en était environ qu'au tiers de son existence.