Samedi, 20 Octobre, 2018

Couche-tard, vous avez un risque élevé de mortalité — Santé

Pour les responsables de l'étude c'est un véritable problème de santé publique qu'il faut prendre au sérieux Les "oiseaux de nuit" risquent de mourir plus jeunes (étude)
Marie-Paule Arceneaux | 14 Avril, 2018, 11:21

Selon une étude révélée dernièrement par la revue Chronobiology International, les couches-tard seraient davantage menacés par une mort prématurée que ceux préférant aller se mettre au lit de bonne heure. C'est le constat d'une étude publiée jeudi qui suggère des adaptations. Les oiseaux de nuit ont des taux plus élevés de diabète, de troubles psychologiques et de troubles neurologiques. Les couche-tard ont un risque de décès 10% plus élevé que les couche-tôt. Mais cette étude est la première à explorer le risque de mortalité, note l'Université de Surrey dans un communiqué.

Les participants se sont définis soit comme "une personne du matin" (27%), "plus du matin que du soir" (35%), "plus du soir que du matin" (28%), ou "vraiment une personne du soir" (9%). Cette étude, qui a été menée sur une période de 6 ans et demi, est l'une des plus complètes jamais réalisée sur le sujet. "C'est un problème de santé publique qui ne peut plus être ignoré", souligne le professeur qui pointe surtout du doigt le passage à l'heure d'été qui coïncide selon lui avec une augmentation des insomnies, des dépressions et des crises cardiaques.

"Il se pourrait que les personnes couche-tard aient une horloge biologique interne qui ne correspond pas à leur environnement externe", avance encore Mme Knutson, en évoquant toute une variété de comportements mauvais pour la santé chez ces derniers, comme le manque d'exercice, ou le fait de ne pas dormir suffisamment, par exemple. Sa collègue et co-auteure de la recherche, Kristen Knutson apprend que les noctambules obligés de vivre dans un monde des matineux sont des dommages sanitaires. Ils ont aussi souvent tendance à fumer, boire, prendre de la drogue et consommer de la caféine.