Lundi, 23 Juillet, 2018

Biathlon : la Russie soupçonnée d'avoir corrompu la Fédération internationale

Biathlon : Les bureaux de l'IBU perquisitionnés Dopage. Le président de l'IBU visé par une enquête
Manon Joubert | 12 Avril, 2018, 07:03

Après l'athlétisme, le biathlon?

" Le Monde " révèle comment la Russie a, selon l'Agence mondiale antidopage, corrompu les dirigeants de la Fédération internationale afin de protéger ses intérêts et ses sportifs.

La division "Enquête et investigation" (I&I) au sein de l'AMA, créée en 2015, a travaillé sur les activités de l'IBU et "a partagé ses informations avec les autorités autrichienne et norvégienne, ainsi qu'Interpol".

Dans un communiqué publié sur son site internet, l'IBU indique "coopérer pleinement à l'enquête " et précise que "le directeur exécutif Martin Kuchenmeister agit en qualité de secrétaire général par intérim". Mardi, des perquisitions ont été réalisées au siège de l'IBU à Salzbourg en Autriche, ainsi qu'en Norvège. "Les profils envoyés par l'IBU révélaient que près de 50% des biathlètes russes se dopaient", y assure notamment Rodchenkov. "Nous sommes confiants sur le fait que toutes les fraudes et corruptions liées au dopage dans le sport internationnal seront totalement dévoilées", a déclaré l'avocat. "Selon l'informateur anonyme de l'AMA, la Fédération russe avait proposé entre 25.000 et 100.000 euros à des membres du congrès", ajoute Le Monde.

Le biathlon français est directement intéressé par ces révélations, puisqu'une procédure ouverte par l'AMA pourrait conduire à destituer Evgeny Ustyugov de tous ses résultats, le biathlète champion olympique de la mass start à Vancouver (2010) n'ayant jamais été inquiété malgré des valeurs sanguines anormales pendant plusieurs saisons. L'AMA prend pour exemple trois faits pour mettre en avant "l'efficacité de la stratégie": "le soutien inaltérable de M. Besseberg aux intérêts russes, la gestion suspecte des obligations du passeport biologique par Mme Resch et l'attribution initiale des Mondiaux 2021 à la Russie".

En septembre 2016, alors que le scandale de dopage dans le sport est déjà révélé et que la Rusada est suspendue, l'IBU vote en faveur de Tioumen comme ville hôte des Mondiaux-2021, qui récolte 25 voix sur les 49 électeurs, soit juste assez pour battre les rivaux slovène et tchèque.

En raison de l'enquête policière en cours, le Secrétaire général de la toute puissance fédération internationale de biathlon a demandé un congé durant cette période trouble. Alexander Tikhonov, vice-président de la Fédération internationale de biathlon (IBU), soutient qu'une telle mallette peut renfermer entre 200 000 et 300 000 dollars (entre 160 000 et 240 000 euros).