Vendredi, 19 Octobre, 2018

Alcool: les experts belges plus stricts que l'ONU

La Suisse serait en partie laxiste en regard de ses maxima recommandés aux hommes La Suisse serait en partie laxiste en regard de ses maxima recommandés aux hommes
Marie-Paule Arceneaux | 15 Avril, 2018, 00:52

La moitié des personnes étudiées ont indiqué boire plus de 100 grammes par semaine (l'équivalent d'un verre et demi par jour), ce qui réduirait l'espérance de vie d'une personne de 40 ans d'environ six mois. Parmi eux, "environ 50% ont dit boire plus de 100 grammes d'alcool par semaine, et 8,4 plus de 350 grammes par semaine", rapportent les auteurs de cette enquête de santé publique. 18 verres ou plus par semaine étaient liés à 4 à 5 ans d'espérance de vie plus courte.

Les chercheurs se sont fiés à la consommation d'alcool déclarée par chaque participant, et on peut penser que plusieurs ont sous-estimé leur consommation réelle. La consommation d'alcool était associée à un risque accru d'accident vasculaire cérébral, d'insuffisance cardiaque, d'anévrismes aortiques mortels, de maladie hypertensive mortelle et d'insuffisance cardiaque et il n'y avait pas de seuil clair où la consommation d'alcool était moins bénéfique.

Selon une étude publiée par la revue très respectée "The Lancet", boire plus de 5 verres d'alcool en une semaine réduit significativement l'espérance de vie.

Pour le principal auteur de l'étude, Dr Angela Wood de l'Université de Cambridge, "Le message clé de cette recherche est que, si vous buvez déjà de l'alcool, boire moins peut vous aider à vivre plus longtemps et à réduire votre risque de plusieurs maladies cardiovasculaires". Elle augmente pourtant celles de souffrir d'autres maladies cardiovasculaires. Cependant, l'étude a utilisé la consommation d'alcool autodéclarée et s'appuyait sur des données d'observation, donc cette étude ne tire pas de conclusions fermes sur les causes et les effets.

Selon les scientifiques, l'Italie, le Portugal et l'Espagne, et à un moindre degré les États-Unis, le Canada ou la Suède, devraient abaisser leurs recommandations en matière d'alcool.

En France, la limite maximale recommandée est fixée à 10 verres par semaine depuis mai 2017. Bien sûr, il appartient aux individus s'ils pensent que cela en vaut la peine.

Le Centre canadien sur les dépendances et l'usage des substances recommande dix verres par semaine pour les femmes, et au plus deux par jour, et 15 par semaine pour les hommes, avec un maximum de trois par jour. Ainsi, la Corée du Sud, l'Espagne, l'Estonie, le Japon, la Roumanie ou encore l'Uruguay suggèrent une consommation inférieure à 40 grammes d'alcool pur par jour (!).

Les recommandations du ministère de la Santé dépassent de loin le seuil sanitaire avancé par cette nouvelle étude. Erreur de timing, négation d'une évidence médicale... C'est la deuxième cause évitable de mortalité après le tabac. Même si la consommation d'alcool a baissé depuis les années 60, nous consommons environ 12 litres d'alcool pur par habitant et par an, soit 30 % de plus que la moyenne européenne.