Jeudi, 18 Octobre, 2018

Un manuel jugé sexiste et discriminatoire ne sera pas réédité — Puberté

Une pétition de 30 000 signatures contre les éditions Milan accusées de sexisme Après un tollé sur les réseaux sociaux, les éditions Milan ne rééditeront pas un livre pour pré-ados sur la puberté
Max Fresnel | 05 Mars, 2018, 00:28

Sur change.org, une pétition rassemblait dimanche près de 144 000 signatures pour demander le retrait de cet ouvrage de la vente, l'accusant de véhiculer des " clichés et une image dégradante " des femmes.

Mais le communiqué regrette également que la publication de ce livre "a donné lieu depuis quelques jours à une campagne d'une violence extrême sur les réseaux sociaux". Par conséquent, la maison d'édition a décidé de ne pas "réimprimer cet ouvrage, aujourd'hui en rupture de stock". Il a été écoulé à environ 5.000 exemplaires, a précisé Christophe Tranchant, directeur général des éditions Milan, à l'AFP.

" On comprend que le thème soit extrêmement sensible, sujet à interprétations (...) Et nous souhaitons apaiser le contexte", a-t-il dit. Mais certains ont provoqué l'ire des internautes. Dans une page intitulée "On voit mes bouts de seins, ça craint", le conseil des Pipelettes, les quatre copines mises en scène dans le livre, est le suivant: "Les mamelons, c'est comme les poils, au moindre coup de froid, petit vent frais, paf, ils se dressent!" Sur la page de la pétition, on peut lire: "À l'âge ou les jeunes filles se construisent et à travers ce type d'ouvrage, la société leur fait comprendre qu'elles sont à disposition sexuelle, qu'on peut les juger sur leur physique et qu'elles doivent masquer leur corps". Le livre conseille de changer de soutien-gorge ou de superposer des débardeurs pour cacher ces tétons, plutôt que d'éduquer le garçon. Ou encore: "Comme tu grandis, tu as enfin le droit de porter du fard à paupières, du gloss, voire du mascara, au collège".

La dessinatrice Emma, connue pour sa bande dessinée sur la charge mentale, s'est jointe aux critiques.

"Nous continuerons, comme nous le faisons depuis plus de 30 ans, d'accompagner les enfants dans leurs questionnements et de nous engager en faveur de l'égalité des sexes dans un esprit laïque, moderne, d'ouverture et de mesure" explique Milan, qui remercie par ailleurs ses lecteurs et ses auteures, "ainsi que tous ceux qui [les] ont soutenus".

"On résume notre ouvrage à la volonté de transformer les petites filles en objets sexuels, alors que notre objectif, c'est d'aider les petites filles à dédramatiser la puberté".

"On a adopté un point de vue humoristique, décalé, qui est différent et qui a peut-être pu surprendre", plaide l'autre co-scénariste, Mélissa Conté.