Lundi, 18 Juin, 2018

SNCF : Guillaume Pepy ne "sollicitera pas un troisième mandat"

Guillaume Pepy le 27 février Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, n'a pas l'intention de solliciter un troisième mandat en 2020
Napoleon Lievremont | 08 Mars, 2018, 01:24

Guillaume Pepy, qui dirige l'entreprise ferroviaire depuis une décennie, a annoncé ce mercredi qu'il ne sollicitera pas un troisième mandat. Le PDG de l'entreprise ferroviaire s'insurge également contre le "bashing " dont la SNCF et les cheminots sont l'objet. "Et le dirigeant du groupe d'estimer qu'" après une dizaine d'années à la SNCF, je pense qu'il est bien qu'il y ait un œil neuf ". Le président de la SNCF a souhaité pousser un "coup de gueule", alors que beaucoup reprochent aux salariés de l'établissement public de défendre un statut de "privilégiés".

Une réforme en profondeur, qui doit acter l'extinction du statut des cheminots (les nouvelles embauches le seront sous un autre statut). Or son mandat prend fin en 2020. "Je trouve que c'est nul et que c'est inutile", assène Guillaume Pepy, en assurant que le gouvernement n'en est pas responsable.

Statut des cheminots et ouverture de la SNCF à la concurrence: dans une tribune parue sur Le Monde mardi 6 mars dans la soirée, Guillaume Pepy revient sur la réforme de la SNCF engagée par le gouvernement.

"A ceux qui disent " les cheminots sont des fainéants ", il répond: " non il n'y a pas de prime de charbon, non il n'y a pas 28 jours de RTT. L'entreprise a besoin de "rester elle-même, c'est-à-dire un grand service public pour les Français, il faut qu'elle se réinvente", indique-t-il en affirmant aussi que "personne n'a intérêt à une grève ".