Mercredi, 14 Novembre, 2018

Poutine cite les causes du recours à l'arme nucléaire

Sotchi la popularité de Vladimir Poutine est d’autant plus grande que le président est vu en chef d’orchestre des Jeux olympiques d’hiver de 2014 qui a permis la modernisation des infrastructures de la vieille cité balnéaire soviétique Vladimir Poutine veut améliorer le niveau de vie des Russes
Manon Joubert | 04 Mars, 2018, 01:56

Et comme si ces nouvelles armes ne faisaient pas assez frémir le reste du monde, Vladimir Poutine a averti les Occidentaux qu'ils avaient plutôt intérêt à "écouter" la Russie.

Un nouveau système de défense antimissiles, un drone sous-marin à propulsion nucléaire ou même une arme laser "dont il est trop tôt pour évoquer les détails" ont également été vantés par le président russe lors de son adresse annuelle. Écoutez-nous maintenant! " a-t-il lancé, provoquant une ovation debout des parlementaires réunis dans un bâtiment historique proche du Kremlin.

Les Etats-Unis accusent aussi la Russie de moderniser un arsenal de 2.000 armes nucléaires tactiques en contournant ses obligations du traité New START, qui ne comptabilise que les armes stratégiques et sert de fondement à la doctrine de la dissuasion.

Si Vladimir Poutine a assuré ne "menacer personne" et ne pas prévoir d'"utiliser ce potentiel de façon offensive", ses propos donnent une tonalité militariste au climat de Guerre froide qui ne cesse de s'aggraver entre Moscou et Washington malgré les promesses de réconciliation de Donald Trump.

C'est avec une grande assurance que Vladimir Poutine a fait état, ce 1er mars, des avancées russes en matière d'armement dans un discours devant le Parlement.

D'après lui, Moscou possède des armes "capable de percer n'importe quel système de défense" et "aucune autre armée ne possède l'équivalent".

D'ailleurs, la nouvelle stratégie nucléaire des Etats-Unis, publiée début février, "tenait compte" de ces armes russes, a-t-elle ajouté. Selon lui, M. Poutine a contrôlé personnellement le développement de ces nouvelles armes.

Un discours pour "un public intérieur"?

Le président a notamment insisté sur la nécessité d'améliorer "le bien être" de la population et d'investir dans les infrastructures et la santé pour éviter à la Russie de prendre du "retard", ce qui constitue selon lui son "principal ennemi".

"Nous devons résoudre une des tâches clés de la prochaine décennie: pourvoir une croissance certaine et à long terme des revenus réels des citoyens et réduire en six ans au minimum par deux le taux de pauvreté", a déclaré M. Poutine.

Comme l'a expliqué à Russia Beyond l'ancien analyste militaire du journal Izvestia, Dmitri Safonov, il s'agit d'un nouveau missile dont l'apparence rappelle le missile de croisière air-sol russe Kh-101 et le Tomahawk américain.

Vladimir Poutine, aux commandes de la Russie depuis plus de 18 ans, est candidat pour un quatrième mandat de six ans à l'élection présidentielle du 18 mars, qu'il devrait remporter largement faute d'opposition réelle.