Mercredi, 19 Septembre, 2018

Nouvelles grèves à prévoir chez Air France — Transport

Air France Appel à la grève les 3 et 7 avril en plus du 30 mars Grève(s) la semaine prochaine chez Air France
Napoleon Lievremont | 28 Mars, 2018, 00:24

Une réunion est toujours prévue ce mardi entre la direction et les deux principaux syndicats de pilotes, tandis que l'intersyndicale sera reçue mercredi, pour trouver "les moyens de favoriser la croissance d'Air France, en vue d'un accord gagnant-gagnant, favorable aux pilotes comme à l'ensemble des salariés ".

L'intersyndicale d'Air France appelle à deux jours supplémentaires de grève, les 3 et 7 avril, en plus de celle du 30 mars, pour réclamer une hausse de 6% des salaires, lit-on dans un tract publié lundi. Il ne s'agit pas de défendre un statut comme les cheminots, mais d'obtenir des augmentations de salaire.

Cette décision vient en réponse au refus de la direction de prendre en compte les revendications des salariés.

L'intersyndicale composée de dix organisations (FO, SNPNC, CGT, Unsa, Spaf, SNPL, Alter, SUD, CFTC et SNGAF) est déjà à l'origine de deux journées de grève, les 22 février et 23 mars.

Les onze syndicats qui représentent les pilotes, les hôtesses et stewards ainsi que les personnels au sol entendent durcir encore le bras de fer qui les opposent à la direction. "Peu de chance d'aboutir avec un tel programme", estime le président du SNPL Air France, Philippe Evain. Les salariés demandent entre 6 % et 10 % d'augmentation afin de rattraper le blocage général de leurs revenus depuis 2011.

Elle a décidé en parallèle d'appliquer unilatéralement une augmentation générale de 1 % pour 2018 et de créer une enveloppe d'augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté, etc.) de 1,4 % pour les seuls personnels au sol. Des mesures que les syndicats jugent insuffisantes. Dans un entretien au Journal du dimanche le 18 mars, le PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, estimait quant à lui que les propositions faites par la direction étaient réalistes et que dans l'intérêt de l'entreprise, il ne pourrait "pas aller plus loin".