Mercredi, 19 Septembre, 2018

Nordahl Lelandais aurait reconnu avoir pris Arthur Noyer en stop

Le meurtrier présumé de Maëlys avoue avoir pris en stop un militaire retrouvé mort La piste Lelandais étudiée pour deux disparitions dans la Drôme
Manon Joubert | 10 Mars, 2018, 00:56

Trois semaines après les aveux du principal suspect, les parents de Maëlys, Jennifer et Joachim, se sont exprimés, ce jeudi 8 mars, dans un hôtel à Lyon. Je ne suis pas tenu régulièrement informé de ce qui peut avancer dans le dossier chambérien de la disparition du caporal Noyer. Il a été mis en examen en décembre dernier.

Jusque-là, la défense de l'ancien maître-chien, placé en détention depuis le mois de septembre dans la prison de Saint-Quentin Fallavier, consistait uniquement à reconnaître sa présence dans la discothèque de Chambéry. En effet, ce militaire de profession a disparu la nuit du 11 au 12 avril 2017, au sortir d'une boite de nuit. Les téléphones n'envoient plus de signal à proximité de la zone où ont été retrouvés les restes de la victime. Dans la vidéo nous avons reconnu la voiture de Nordahl L. Nous avons vu dans cette vidéo une frêle silhouette et des détails de la robe de Maëlys. Quant au téléphone du disparu, il a cessé d'émettre à 4 heures du matin. Mais selon nos confrères du Dauphiné Libéré, ces expertises ont pu aussi établir que Nordhal Lelandais consultait, depuis peu, des images à caractère pédopornographiques qu'il gardait dans son smartphone! La justice le soupçonne aussi d'avoir tué le caporal, mais Lelandais n'admet rien. "Nous souhaitions remercier les enquêteurs et les magistrats de leur travail minutieux", a-t-il dit en préambule, avant de déplorer les messages reçus par le couple. Il évoque une double peine: " outre le drame déchirant de l'enlèvement de leur fille, il a été infligé à mes clients un autre préjudice, celui de voir cet individu, que tout accusait, les mépriser par son silence, les prendre en otage en refusant de dire ce qu'il avait fait de Maëlys ". Or, dans ce dossier une Audi A3 avait été repérée près des lieux de la disparition du jeune militaire, soit le même modèle que le véhicule de Nordahl Lelandais. C'est ensuite le logiciel Anacrim puis l'analyse de la téléphonie mobile qui leur a permis de faire le rapprochement entre les deux affaires.