Dimanche, 20 Mai, 2018

Les militants actent le changement de nom — Front national

83% DES PARTISANS DU FN POUR LE RETOUR DE MARION MARÉCHAL-LE PEN83% DES PARTISANS DU FN POUR LE RETOUR DE MARION MARÉCHAL-LE PEN 83% DES PARTISANS DU FN POUR LE RETOUR DE MARION MARÉCHAL-LE PEN83% DES PARTISANS DU FN POUR LE RETOUR DE MARION MARÉCHAL-LE PEN
Manon Joubert | 11 Mars, 2018, 01:09

"C'est mon amitié et mon réseau franco-congolais qui m'ont rapproché de Bannon", a réagi samedi auprès de l'AFP Louis Aliot, vice-président du FN, "alors vous vous doutez de ce que je pense de la phrase sur le suprémacisme blanc de Castaner".

"Le Front national est devenu adulte".

"Il va nous expliquer que la victoire est possible", a expliqué samedi Sébastien Chenu, un des porte-parole du FN, interrogé sur la présence de Steve Bannon, personnalité américaine influente et controversée. Un bon score pour le parti, mais nettement en deçà de ses attentes. "Il a compris comme Trump, Matteo Salvini (chef de la Ligue italienne, alliée du FN, NDLR), la volonté des peuples de reprendre leur destin", a ajouté le député des Pyrénées-orientales dans un autre tweet. La page " politique " de Jean-Marie Le Pen est tournée, selon elle, même si son père ne l'épargne pas en lui écrivant sa " pitié " dans ses Mémoires.

"L'échec n'est pas fatal, ce qui compte, c'est le courage de continuer ", assure, en évoquant Winston Churchill, Marine Le Pen, la finaliste à l'élection présidentielle, battue par Emmanuel Macron mais qui a engrangé un record de près de 11 millions de voix (33,9 %) au second tour. Mais son père Jean-Marie Le Pen conteste le scrutin. Un cadre frontiste a rapporté aussi avoir eu écho d'une " courte majorité contre le principe d'un changement de nom ".

Ce changement de nom a été validé par une "courte majorité" de militants, a affirmé Mme Le Pen, qui doit proposer dimanche une nouvelle appellation avant de la soumettre à un vote des militants.

" Bienvenue à Steve Bannon qui vient s'adresser au FN demain à notre congrès et rencontrer Marine Le Pen".

Marine Le Pen a fustigé une "campagne d'intoxication" et une "guerre psychologique" qui seraient menées, estime-t-elle, par les médias à la veille d'un congrès présenté comme celui de la "refondation" pour le Front national.

Mais cet épisode conduit des militants à se demander si elle a encore la capacité à diriger le parti.

Mais elle-même instille le doute sur son avenir.

Citée dans les colonnes du Point cette semaine, Marion Maréchal-Le Pen aurait confié à ses proches: "Marine Le Pen présidente du parti des fleurs, ça reste Marine Le Pen". Mais se dit "quand même plus concerné par la politique de mon pays". "(.) Il est passé d'un parti d'abord de protestation dans sa jeunesse, puis d'un parti d'opposition à un parti de gouvernement", a déclaré vendredi Mme Le Pen. Outre le passage à vide post-présidentiel, le FN est au coeur de plusieurs affaires judiciaires. Fin juin, elle a été mise en examen pour " abus de confiance " dans l'enquête sur des emplois fictifs présumés d'assistants d'eurodéputés, dont le préjudice approcherait les 7 M€.