Dimanche, 22 Juillet, 2018

Les cheminots préparent leur riposte aux annonces de l'exécutif — SNCF

La région Grand Est se dite prête Élisabeth Borne pressée d'ouvrir les TER à la concurrence
Max Fresnel | 17 Mars, 2018, 01:30

Ce mercredi 14 mars, la ministre des Transports Elisabeth Borne soumettra son projet de réforme du rail français à ses collègues du gouvernement ainsi qu'au président de la République. Quant à l'organisation du travail, la même direction a encore en travers de la gorge l'intervention du gouvernement précédent qui avait torpillé ses projets d'optimisation au printemps 2016, pour éviter une grève illimitée à la veille de la coupe d'Europe de football, en pleine mobilisation contre la loi El Khomri. Le texte "ne fait que lister des têtes de chapitres, puisqu'on renvoie, à ce stade, à la possibilité de légiférer par ordonnance", explique-t-on au gouvernement.

Les syndicats de cheminots affichent un front unitaire depuis l'annonce du recours aux ordonnances et de la fin des recrutements au statut. Le gouvernement entend "améliorer le fonctionnement du groupe public ferroviaire dans le contexte de l'achèvement de l'ouverture à la concurrence des services de transport ferroviaire" qui doit intervenir dès 2020.

Elle a de nouveau mis l'accent sur la concertation, plutôt contestée par les syndicats, indiquant qu'à chaque fois qu'un sujet sera assez avancé il serait introduit dans le débat parlementaire.

L'Exécutif a toutefois prévenu qu'il garderait sans doute les ordonnances pour les "seuls aspects techniques".

Du côté des droits des salariés, ce pacte propose un investissement massif dans la formation, une réelle mobilité interne, la garantie de l'emploi et de l'avancement pour les cheminots à statut ainsi qu'un " socle de droits modernes ", qui reste à définir, pour les nouveaux embauchés.

Estimant que la 'posture' de l'intersyndicale des cheminots n'est 'pas responsable', la ministre assuré que 'le gouvernement ne cherche pas l'affrontement'.

Les quatre organisations représentatives (*) ont choisi d'attendre ce jeudi soir avant de décider s'ils lancent ou non une grève dure.