Lundi, 18 Juin, 2018

Des manifestations à Kaloum, la route barrée à partir du port — Urgent

Protestation antigouvernementale en Guinée Situation tendue à Kaloum: les manifestants dispersés
Manon Joubert | 13 Mars, 2018, 11:23

Le cœur de la capitale guinéenne est méconnaissable. Des jeunes et femmes manifestent contre le pouvoir de Conakry, pour réclamer le retour des élèves en classe.

Ce samedi 10 mars 2018, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée a rejeté les propositions faites par le Gouvernement.

Devant la Banque centrale de la république de Guinée ( BCRG), le 2ème vice-gouverneur Baidy Aribot qui a tenté de ramener les femmes à de meilleurs sentiments, en les sensibilisant s'est fait huer copieusement, avant de maîtriser relativement la partie, en les dissuadant de poursuivre vers la présidence.

Depuis le début de la grève, des manifestations sporadiques sont enregistrées dans plusieurs quartiers de Conakry.

Depuis plusieurs semaines en effet, le régime d'Alpha Condé fait face à une vague de contestations sans précédent. En plus des agents des forces de l'ordre, on constate une forte présence des bérets rouges, l'unité chargée de la sécurité présidentielle.

La situation peine toujours à se rétablir à Kaloum.

Les jeunes en colère ne reculent pas ont été finalement dispersés par les forces de l'ordre à l'aide des gaz lacrymogènes.