Mercredi, 15 Août, 2018

Attention aux canards en plastique ils sont pleins de bactéries — Bain

Les canards de bain sont des nids à bactéries Les canards de bain sont des nids à bactéries
Marie-Paule Arceneaux | 29 Mars, 2018, 01:19

Selon les spécialistes la composition du plastique, les bactéries contenues dans l'eau sale du bain, les agents chimiques des savons et gels douches ainsi que les bactéries expulsées par le corps contribuent à faire fleurirent un véritable écosystème de microbes parfois pathogènes surtout à l'intérieur des jouets sur lequel figure souvent un petit trou permettant aux microbes fleurirent dedans. Les micro-organismes sont représentés par diverses formes de vie parmi lesquelles les bactéries, certains champignons microscopiques, les archéobactéries, les protistes; des algues vertes microscopiques, des animaux du plancton, les planaires, les amibes... D'ailleurs, lorsque les petites têtes blondes s'amusent avec leur canard en lui appuyant sur le ventre, "il n'est ainsi pas rare que le jet soit de couleur brune", de par la présence de bactéries.

Amateurs de bains chauds, oubliez les canards en plastique! Pas tant que ça, d'après une étude conjointe de chercheurs de l'Eawag, un institut suisse de recherche sur l'eau, de l'école polytechnique fédérale de Zurich et de l'Université de l'Illinois publiée dans le Nature Research Journal. Les canards ont ensuite été découpés puis étudiés au laboratoire. Sur les canards étudiés, plongés dans l'eau d'un bain sale, les chercheurs ont retrouvé entre 5 et 75 millions de cellules ayant trouvé place sur chaque centimètre carré de surface.

Comment les canards de bain utilisés par nos enfants peuvent-ils être si peu hygiéniques? Bon nombre de parents le glissent dans la baignoire pour amuser leurs enfants en bas âge, tandis que quelques adultes le gardent près d'eux lors de leur toilette afin de partager un agréable moment en compagnie d'un animal en caoutchouc dénué de tout jugement, sans se douter le moins du monde de ce qu'ils risquent. Cette matière libère de grandes quantités de carbone organique. Le premier groupe était plongé dans de l'eau propre et le second dans de l'eau de bain usagée contenant des restes de savon, de la saleté, de la sueur et des bactéries accompagnatrices du corps humain. Pour le chercheur, la solution consisterait à durcir la réglementation sur les polymères utilisés dans la fabrication des canards de bain comme on le fait déjà pour les conduites d'eau potable en plastique. Par exemple les jeunes enfants. Tout sauf une surprise, pour le microbiologiste Frederik Hammes, un des auteurs de l'étude. Pourtant, ils seraient de véritables nids à bactéries, pouvant entraîner, entre autre, irritations des yeux et des oreilles et infections gastro-intestinales.