Lundi, 19 Février, 2018

Vidéos. France: la neige sème la pagaille dans Paris et sa région

Première neige dans l'Orne- 13 janvier 2017 Première neige dans l'Orne- 13 janvier 2017
Manon Joubert | 08 Février, 2018, 04:27

Le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police de Paris ont recommandé aux automobilistes de ne pas utiliser leur véhicule jusqu'à jeudi. La région est placée sous vigilance orange neige et verglas.

Au total, selon un décompte effectué à 06H30, 46 centres d'hébergement ont été ouverts dans la région pour accueillir plus de 600 personnes.

A 05H00, Météo-France a relevé 12 cm à Paris-Montsouris, 13 à Roissy et Orly, 14 cm à Orléans et 15 cm à Chartres. "Que les automobilistes ne prennent pas leur voiture", a-t-il prévenu sur RTL.

En Ile-de-France, on enregistrait environ 44 km de bouchons à midi contre 60 en moyenne et 739 kilomètres mardi soir, un record, selon le site d'informations routières Sytadin.

Même mise en garde du côté de la SNCF qui a recommandé mercredi à ses usagers "de reporter leurs déplacements", précisant que le trafic était "normal sur toutes les grandes lignes" mais "fortement perturbé" en Ile-de-France. Ainsi, voir un train en gare sur les lignes J et N est un luxe ce matin.

PARIS, 6 février (Reuters) - La vague de froid accompagnée de chutes de neige qui a frappé la France mardi a provoqué des perturbations dans les transports, notamment sur les lignes ferroviaires entre Paris et plusieurs grandes villes ainsi que sur le réseau routier en Île-de-France.

Au départ et à l'arrivée de la gare Montparnasse à Paris, des TGV ont été supprimés ou annulés ce mercredi matin, notamment en direction de Bordeaux et de Nantes.

Le tramway T2 qui relie la Porte de Versailles à Paris au Pont de Bezons est également perturbé. Dans le Val-d'Oise, on assiste quasiment à la même tendance, les transports en bus interrompus, des circulations perturbées sur certains axes routiers comme la RN1 et l'A 16.

Dans les Yvelines, l'usine PSA de Poissy et l'usine Renault de Flins étaient à l'arrêt mercredi matin en raison de l'interdiction faite aux poids lourds de circuler, et de la difficultés pour les salariés de se rendre sur leur lieu de travail, a-t-on appris auprès des deux groupes. Pour le moment, la reprise du trafic n'est pas programmée.

Mercredi midi, Élisabeth Borne, la ministre des Transports, a fait un point sur la situation avec les dirigeants des entreprises publiques, SNCF, RATP et Paris Aéroport (ADP).

La vigilance orange concerne: l'Allier, l'Ardèche, l'Ardennes, l'Aube, l'Aveyron, le Cantal, le Cher, la Corrèze, la Creuse, l'Eure-et-Loir, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Loire, la Haute-Loire, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Haute-Marne, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, l'Orne, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Sarthe, Paris, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne, la Haute-Vienne, les Vosges, l'Yonne, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.