Lundi, 18 Juin, 2018

Twitter dégage ses premiers profits à défaut d'engranger des utilisateurs

Twitter Marek Sotak- CC
Napoleon Lievremont | 09 Février, 2018, 02:48

Il est rare que le PDG de Twitter se réjouisse des résultats de son entreprise. Mal en point il y a encore quelques mois, Twitter espère enfin sortir du rouge avec cette excellente nouvelle.

La stratégie de Jack Dorsey visant à transformer Twitter d'un simple réseau social de micro-blogging en un site où les utilisateurs peuvent voir " ce qu'il se passe en direct " via de multiples partenariats avec divers médias et ligues sportives semble porter ses fruits.

Le réseau social explique que c'est de tradition d'enregistrer une stagnation des utilisateurs en cette période-là de l'année et qu'il a été affecté par des modifications effectuées par Apple sur son moteur internet Safari. Et cela, malgré un chiffre d'affaires qui dépassait régulièrement le milliard de dollars.

Ces changements ont manifestement convaincu: depuis un an, le nombre d'utilisateurs quotidiens croît à chaque trimestre.

Seule fausse note, l'audience mensuelle a stagné sur les trois derniers trimestres, à 330 millions d'utilisateurs.

Avant ces résultats, l'incapacité de Twitter à dégager des profits avait déconcerté les investisseurs. On apprend ainsi que sur le trimestre écoulé, Twitter n'a pas réussi à gagner de nouveaux utilisateurs (0% de croissance), une situation pour le moins embarrassante.

Twitter indique également dans une lettre aux actionnaires qu'il a redoublé d'efforts pour réduire le spam, les comptes automatisés créés par des "robots" et les faux comptes. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 19 cents, dépassant de 5 cents le consensus Reuters. Mission accomplie: si son chiffre d'affaires a progressé de 2% sur un an, Twitter a diminué ses coûts de 28%. Twitter a également poursuivi la diversification de ses revenus au-delà de la publicité et a dit avoir dégagé 87 M$ grâce à des licences sur les données et autres revenus, soit une hausse de 10% par rapport à l'année précédente. L'augmentation de l'audience en 2017 et le lancement d'un nouvel abonnement payant ont fait remonter des revenus publicitaires en berne.