Samedi, 21 Avril, 2018

Tabac : comment les industriels ont menti sur la composition des cigarettes

Plainte contre les industriels du tabac: Tabac : comment les industriels ont menti sur la composition des cigarettes
Marie-Paule Arceneaux | 10 Février, 2018, 04:10

Après le "dieselgate" pour Volkswagen, voici le "tobaccogate" pour British American Tobacco, Philip Morris, Japan Tobacco et Imperial Brand. Selon le CNCT, la teneur réelle inhalée par les fumeurs serait entre 2 et 10 fois supérieure pour les goudrons et 5 fois supérieure pour la nicotine.

Les taux de goudron et de nicotine n'apparaissent plus sur les paquets de cigarettes depuis que la neutralité du conditionnement a été imposée aux fabricants en 2016. "Avec en ligne de mire une stratégie des firmes pour tromper de manière " délibérée " les pouvoirs publics et les fumeurs sur la quantité exacte de substances nocives dans les cigarettes. " Avec cette stratégie, une personne qui pense fumer un paquet par jour en fume en réalité l'équivalent de deux ou trois ", souligne Yves Martinet, professeur de pneumologie au CHU de Nancy et président du CNCT.

Elle pointe du doigt "l'existence de minuscules trous" dans les filtres de cigarettes destinés à "falsifier les tests" en agissant comme un "système de ventilation invisible". "Le Parquet a maintenant trois mois pour décider ou non d'ouvrir une information judiciaire", indique Me Pierre-Alexandre Kopp, avocat du CNCT, en espérant que la justice va se pencher sur les pratiques des firmes visant, selon lui, à accroître la dépendance des fumeurs en agissant sur le filtre des cigarettes. Aussi le CNCT dépose plainte pour mise en danger d'autrui.

La raison est simple, ces micro-perforations, disposées en bordure extérieure des filtres des cigarettes, sont écrasées et bouchées lorsque le fumeur serre son filtre entre ses lèvres ou ses doigts.

Les filtres de cigarettes sont en effet percés de micro-orifices ventilant la fumée. Selon elle, les fabricants de tabac tricheraient sur la teneur en goudron et en nicotine de leurs produits.

Des procédures similaires à cette plainte ont été entamées aux Pays-Bas et en Suisse par des associations, précise le CNCT. Pour voir ces petits trous, il suffit de déchirer le papier qui entoure le filtre et de le placer devant une source lumineuse. Celui-ci venait de commercialiser une cigarette de marque Barclay dite "très légère"; 1 milligramme de goudron et 0,2 mg de nicotine.

Ce litige avait éclaté après une campagne de publicité de BAT selon laquelle sa nouvelle cigarette, Barclay, présentait des teneurs en goudrons "particulièrement basses". L'air extérieur conduit par lesdits canaux ne pénètre pas dans la bouche du fumeur.

La mention des taux de goudron et de nicotine ne figure plus sur les paquets vendus en France depuis l'apparition du paquet neutre le 1er janvier 2017.